Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Les incontournables>X-Men : les super-héros mutants
Partager cet article :
Illustration de l'article
Les incontournables

X-Men : les super-héros mutants

Publié le 11 septembre 2018 par Thomas Mourier

Contrairement à toutes les autres séries Marvel, les X-Men sont à part, ils avaient leurs histoires et leurs problèmes dans un univers clos (alors que les autres se croisaient tous) et des intrigues très denses au point qu’il fallait bien connaître les personnages pour apprécier.

Difficile de résumer la franchise la plus lucrative et étendue de chez Marvel, on essaie…

Créé par Stan Lee (Stanley Lieber) & Jack Kirby (Jacob Kurtzberg) en 1963 mais le grand auteur des X-Men restera Chris Claremont. Puis repris par des centaines d’auteurs.

Comme dans Spider-Man, Stan Lee intègre son ingrédient secret : sous couvert de super-pouvoirs, parler d’amitié & d’amour dans cette école qui deviendra une véritable famille. Mais aussi d’avoir introduit dès le premier épisode un ennemi très complexe, Magneto de lui avoir donné une importance presque égale au Pr Charles Xavier.

Après quelques tours de chauffe, le groupe trouve son véritable envol au milieu des années 70 avec le scénariste Len Wein qui introduit une troupe de nouveaux mutants internationaux dont le Canadien Wolverine qui va devenir la superstar du gang. Avec à la fois le pouvoir de se régénérer plus un squelette en adamantium invulnérable qui de plus lui permet de sortir des griffes rétractiles, mais aussi des instincts animaux de son totem le glouton… Celui qui est désigné comme l’Arme X est un personnage à part. Et justement, ce n’est pas avec les X-Men que Logan démarre sa carrière, mais avec Hulk qu’il combat dans les neiges canadiennes grâce à Len Wein & Herb Trimpe en 1974. Très peu de temps après, il intègre l’équipe des mutants de Charles Xavier et ne la quittera que pour mieux revenir. Chris Claremont le prendra en main et le dessinateur John Byrne lui donnera son look et le ton qu’on lui connaît aujourd’hui. La violence et la noirceur caractérisent les histoires dont il est la vedette : le sauvage Weapon X gardera son statut indépendant et sans concession.

Puis, Chris Claremont (avec le dessinateur John Byrne) en feront un titre de 1er plan. Plusieurs histoires mémorables comme Days of Future Past en 1981 ou Dieu crée, l’homme détruit avec Brent Anderson en 1983 restent encore des références aujourd’hui.

Impossible de parler des X-Men sans mentionner le cross-over House of M de Brian Michael BendisOlivier Coipel. Très réussi, ce run mettant en scène une grande partie des héros Marvel va impacter toutes les séries et les X-Men en particulier.

X-Men Dieu crée, l’homme détruit de Chris Claremont & Brent Anderson

Alors, comment entrer au Manoir X ?

Nous sommes les X-Men, l’anthologie habituelle proposée par Panini qui permet d’avoir un aperçu des moments clefs des personnages sur la durée avec des introductions. Puis, les intégrales chronologiques X-Men : L’intégrale qu’on vous conseille d’attaquer aux périodes 1975-82 surtout où Claremont excelle.

En complétant par X-men : Dieu crée, l’homme détruit de Chris Claremont & Brent Anderson. Ce titre est l’un des premiers “graphic novel” publiés par Marvel au début des années 80, une nouvelle collection sous forme d’histoires complètes assez différentes de ce qui était publié en kiosque. Avec l’introduction du révérend William Stryker et sa haine des mutants, la bande dessinée s’attaque à un enjeu sociétal, le racisme. Les mutants sont non seulement l’objet d’une campagne de haine, mais le prédicateur évangéliste se sert de sa notoriété et de son ascendant pour diaboliser ces personnes différentes. Paru à l’origine en 1981, on ne voit que quarante ans plus tard, le récit n’a rien perdu de sa modernité ni de sa pertinence.

Plus proche de nous, en 2001, les New X-Men de Grant Morrison & Frank Quitely qui reprennent les personnages classiques et les entraînent dans une série d’aventures plus tournées vers la SF.

Puis, House of M de Brian Michael BendisOlivier Coipel en 2005. La Sorcière rouge crée une réalité alternative pour tous les héros. Seul Wolverine se souvient de la réalité et va “réveiller” les autres. “No More Mutants” une phrase dont vous allez vous souvenir longtemps.

Côté Logan, la mini-série Je suis Wolverine par Claremont & Frank Miller déjà en 1982 et toute la romance avec Mariko Yashida au Japon qui révéleront l’attachement de Wolverine à Rogue (Malicia) ou encore avec Jean Gray.

Puis, de Mark Millar avec Steve McNiven : Old Man Logan qui dépeint le futur de Marvel où Logan devenu pacifique est le seul rempart contre la menace des Hulks consanguins & des super-vilains qui ont tué tout le monde.


Illustration principale : © Collectif / Marvel Comics / Panini Comics

brian-michael-bendis
charles-xavier
chris-claremont
comics
days-of-future-past
frank-miller
frank-quitely
grant-morrison
herb-trimpe
house-of-m
hulk
jack-ki
je-suis-wolverine
jean-gray
john-byrne
len-wein
les-x-men
logan
mariko-yashida
mark-millar
marvel
marvel-comics
new-x-men
no-more-mutants
nous-sommes-les-x-men
olivier-coipel
panini-comics
rogue
stan-lee
steve-mcniven
wolverine
wolverine-old-man-logan
x-men
Article précédent
Article suivant
Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album X-Men - Dieu Crée, l'Homme Détruit
X-Men - Dieu Crée, l'Homme Détruit
 
16,00 € 
34 librairies

Couverture de l'album X-Men: Days of Futur Past
X-Men: Days of Futur Past
 
 
Non disponible

Couverture de l'album Je Suis Wolverine
Je Suis Wolverine
 
26,00 € 
Non disponible

Couverture de l'album Wolverine - Old Man Logan
Wolverine - Old Man Logan
 
32,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Nous Sommes les X-Men
Nous Sommes les X-Men
 
26,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...