Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Notre œil sur les sorties>Shangai Red : une vengeance unique en son genre
Partager cet article :
Illustration de l'article
Notre œil sur les sorties

Shangai Red : une vengeance unique en son genre

Publié le 03 juin 2021 par Jaime Bonkowski De Passos
Poster le 1er commentaire

HiComics frappe fort avec Shanghai Red une nouveauté débordant de violence sur fond de polar historique et de vengeance. Attention aux éclaboussures…

À la fin du XIXe siècle aux États-Unis, les kidnappings et la vente d’esclaves sont monnaies courantes : on appelle cette pratique shanghaïser, du nom de la ville où les victimes sont emmenées pour y être vendus comme matelots. Molly, alias Red, alias Jack, est victime de ce trafic, et quand après deux ans de torture sur un navire elle gagne enfin la possibilité de rentrer chez elle pour se venger, elle ne rate pas l’occasion…

S’engage alors pour elle une traque sanglante qui va la confronter à la réalité sexiste des USA de l’époque, à la bassesse du crime organisé, et à ses propres démons.

Encensé par la critique et notamment par Robert Kirkman, Shanghai Red est un hot comics sanglant et survolté qu’on dévore à toute berzingue. À mi-chemin entre le polar historique et le récit de vengeance à la Django, l’album se dote en plus d’un propos pertinent sur la condition de la femme à l’époque. C’est de cette dimension que le personnage principal tire ses trois noms, chacun correspondant à une facette de son identité. Molly lorsqu’elle était enfant et qu’elle pouvait vivre tranquillement avec sa famille, Red lorsque, sur les routes, elle est obligée de s’endurcir pour protéger les siens, puis Jack pour arpenter les bas-fonds de la ville et faire payer ceux qui ont brisé sa vie.

Naviguant entre ces trois identités, le personnage devient pluriel et elle perd progressivement pied avec le réel, dans un détriplement de la personnalité qui la confronte à de nombreuses hallucinations. La partie graphique du volume joue pour beaucoup dans la manifestation de ses troubles : le dessin presque onirique sacrifie le réalisme au profit d’une lumière mystique, d’ambiances malsaines, d’ombres dévorantes. Le trait fait ainsi écho aux tourments de Jack, et donne au comics une teinte unique. Les séquences d’action sont tout particulièrement efficaces, débordant de violence et très dynamiques.

Un personnage principal très original qui navigue dans une intrigue bien ficelée, le tout porté par des dessins réussis et uniques : Shanghai Red a tout pour convaincre les fans de bonne bande dessinée bien tonique.

Shanghai Red par Christopher Sebela, Joshua Hixson & Hassan Otsmane-Elhaou, Hicomics

Traduit par Maxime le Dain


Illustration principale : © Sebela / Hixson / Otsmane-Elhaou / Hicomics

© Sebela / Hixson / Otsmane-Elhaou / Hicomics
© Sebela / Hixson / Otsmane-Elhaou / Hicomics
© Sebela / Hixson / Otsmane-Elhaou / Hicomics
christopher-sebela
comics
hassan-otsmane-elhaou
hicomics
joshua-hixson
shanghai-red
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Shanghai Red
Shanghai Red
 
17,90 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...