Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Dans les coulisses>Paroles de lecteurs : être fan de bande dessinée au temps du confinement
Partager cet article :
Illustration de l'article
Dans les coulisses

Paroles de lecteurs : être fan de bande dessinée au temps du confinement

Publié le 03 avril 2020 par Thomas Mourier

Voilà plus de deux semaines que nous sommes confinés mais est-ce que nous avons vraiment le temps de lire ? Lectures, piles à lire, BD numériques ou usage des réseaux sociaux : ce sont les questions que nous avons posées à une vingtaine de lecteurs utilisateurs de Bubble.

Dans son discours du 16 mars, le Président de la République invitait à “retrouver le sens de l’essentiel, par exemple pour lire des livres”. Depuis 15 jours, c’est un moment très particulier où le temps prend une autre mesure, où un cinquième des salariés sont passés en chômage partiel et où les réseaux sociaux sont devenus des catalogues de conseils & d’idées de choses à faire chez soi. Mais comment les lecteurs s’organisent durant cette période ?

La bibliothèque de Gilles

📖 Est-ce qu’on lit plus en étant confiné ? 

Sam et sa lecture du moment

Sans surprise c’est un grand OUI, pour la majorité des interviewés, Adeline, Philippe, Gaëtan, Thomas, Nicolas, Dominique, Jean-Baptiste, Emmanuel, Sam, Raphael, Fred, Colette, Yves, Benoit et David : ils lisent beaucoup plus qu’avant.
Certains comme Nicolas parlent de “45 albums lus ce mois-ci” ; Yves apprécie de lire “enfin beaucoup”. Laurence qui en profite pour faire “des marathons de lecture”, comme HélèneBeaucoup, beaucoup. J’ai même commencé Victor Hugo, c’est dire.” Et Emmanuel conclut “Plus qu’avant mais pas assez à mon goût”.

Télétravail, chômage partiel ou arrêt de travail, en ville ou à la campagne : la situation n’impacte pas le rythme de lecture, si ce n’est que le temps réservé dans les transports rappellent Clara et Gaëlle. Karim, soignant sur une cellule d’écoute psychologique, a instauré un rituel “Une BD par jour après la journée de travail pour couper avec le boulot”.

Yves au milieu de sa collection

Quelques uns lisent un peu moins souvent pour privilégier le temps en famille, comme Fred qui rappelle que pour les parents confinés « Faire cours aux enfants prend pas mal de temps 😕”, ou comme Géraldine qui change de partition “Pas beaucoup, j’apprends le ukulélé 😉”.

📚 Comme pour les pâtes, est-ce que vous avez des réserves ? Des PAL ? 

Nicolas lit & télétravail

Les P.A.L., pour piles à lire, est un acronyme bien connu des lecteurs qui ont l’habitude (ou le défaut, selon le point de vue) d’accumuler des livres bien plus qu’ils ont le temps de les lire. Une aubaine dans ce temps de confinement pour la plupart de nos interviewés qui avaient du stock devant eux. 

Dernièrement, j’avais tendance à acheter plus vite que je ne lisais… Mais là ça s’arrange bien 😜” résume Fred. Si Nicolas, Jessy et Fabien annoncent près de 150 BD dans leurs P.A.L. respectives, Florian parle de 241 “un peu moins de la moitié de ma collection”. Il est à l’abri pour quelques mois.

Les trésors de Raphaël

Certains alternent comme Gaëtan ou David avec “des romans, magazines et beaux livres” dans tous les genres “fantasy, polar, classiques…”. Même chose pour HélèneEn BD, bof bof (en dehors de la cinquantaine d’albums non lus disséminés un peu partout), mais pour les autres livres, clairement oui”.

D’autres ont moins de chance et ont terminé leurs piles : «  »J’avais » était le bon terme (une trentaine de BD), je n’ai plus rien” déplore Raphaël ! Vincenzo emploie un terme plus imagé en parlant de P.A.L. “asséchée dès la première semaine”.
Fabien F. s’organise “Je lis moins, le temps est au rationnement !”.

Il reste aussi le plaisir de la relecture. Thomasen profite pour relire [ses] comics” comme DavidMes bibliothèques sont bien fournies donc je relis certaines séries”. Pour Frédéric, c’est une redécouverte : “Je relis des BD que je n’avais pas lues depuis longtemps”.

📲 Est-ce qu’avec les librairies fermées, la lecture numérique devient un réflexe ? 

Vincenzo et ses derniers coups de coeur

On ne s’attendait pas à ces réponses : pour quasi tous les interviewés, c’est non.
Du très amusant  “Quelle horreur : non !!!!!!!” de David à ceux qui ont testé sans accrocher, comme Vincenzo ou Colette qui “n’aime pas trop sans la sensation des pages qui se tournent”.

Si beaucoup n’y vont pas par principe comme ThomasNon, je n’aime pas le numérique. Le toucher, l’odeur etc. sont trop importants pour moi et je n’ai pas de tablette”. Il tempère en complétant “Mais j’y viendrais peut être un petit peu si le confinement continue longtemps”.

Fabien F. aussi “Oui, ça me permet de découvrir des titres à côté desquels je pourrais passer. Si il y a de bonnes affaires sur ComiXology, parfois« .

Certains s’y sont mis depuis le confinement, comme Adeline qui apprécie nos articles de BD à découvrir en lignece qui m’a permise de découvrir de nouvelles séries que je compte acquérir”. Ou Sam qui les lit aussi “Je commence juste à m’y mettre avec le confinement”. Nicolas aussi a pris les devants et “téléchargé des BD gratuites en cas de manque !”.

La bibliothèque de Karim

💻 Est-ce que les réseaux sociaux ont pris une place plus importante dans votre parcours de lecteur ? 

Si Adeline, Karim, Clément y vont un peu plus pour trouver des idées de lecture et des renseignements. Pour beaucoup, le confinement ne les pousse pas plus vers les réseaux comme ClaraNon mais j’aime bien les publications de votre page Facebook et Insta. Vous faites exception à la règle haha” ou Fabiensur la commu Facebook de Bubble, autant qu’avant”.

La bibliothèque de Thomas

Certains ont un peu augmenté en rejoignant le groupe comme FredAssurément, surtout que je suis sur le groupe Facebook des Bubblers depuis très peu de temps” ou FlorianOui, sur la page Facebook, des gens sympas et bienveillants, de bons conseils, chose rare de nos jours sur les réseaux sociaux« .

Pour Benoît, c’est une nouvelle routine « J’y vais un peu plus pour échanger avec les gens plus que pour trouver des idées. Je pense aussi rédiger des petits articles illustrés de mes oeuvres préférées.”

Colette fait “comme d’habitude, je partage mes lectures du moment et les bons plans Spirou et Dargaud en ce moment” et Thomas précise “J’y allais déjà pas mal vu que je tiens deux blogs sur les comics, mais c’est vrai que j’y suis encore plus. J’ai vraiment plus le temps d’échanger avec d’autres lecteurs”.

Enfin pour Hélène, c’est “non, c’est frustrant, du fait de ne pas pouvoir accéder ensuite à ce qui me botterait”.

Dominique devant une partie de sa collection

🗣️ Un dernier mot ?

Benoit aimerait “réaliser une mini BD en commun avec plusieurs acteurs de Bubble (utilisateur ou administrateur) soit sur le COVID-19, soit sur la vision d’après le COVID-19, soit sur un sujet plus fun comme les vacances de rêve. Chacun illustrant un passage avec la case précédente un peu comme un cadavre exquis”.

Continuez ! Et restez chez vous !” nous encourage Dominique. Et David conclut “Non, juste un message à la communauté Bubble : prenez soin de vous et bonnes lectures !”.

Benoit et ses étagères bien remplies

Vous pouvez retrouvez nos articles-ressources gratuites ici et la version spéciale pour enfants ici dont il est question dans ces réponses.

Vous pouvez rejoindre le groupe Facebook et les 2000 membres de la communauté Bubble pour échanger autour de notre passion commune.


Illustration principale : © Jörg Mailliet

albums
appbubblebd
bande
bd
bd-numerique
bibliotheque
bubble
bubble-bd
bubblers
chomage-partiel
comics
communaute
confinement
confinementlecture
covid-19
facebook
instagram
lecteurs
lectures
lectures-2
mangas
oeuvres
pages
pal
pile-a-lire
reseaux-sociaux
teletravail
Article précédent
Article suivant

Commentaires

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...