⚠️ Point au 26 mai : Les livraisons continuent 📦 mais avec des délais rallongés. Privilégiez les albums notés "En stock". En savoir plus
Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
90 000 références BD Comics et Mangas
Bubble Infinity offert
Livraison à domicile sous 2 jours
Retrait gratuit en librairie près de chez vous
Paiement 100% sécurisé
Accueil>Paper>Notre œil sur les sorties>Manga : les sorties de novembre et décembre 2019 qu’il ne fallait pas rater
Partager cet article :
Illustration de l'article
Notre œil sur les sorties

Manga : les sorties de novembre et décembre 2019 qu’il ne fallait pas rater

Publié le 27 janvier 2020 par Rémi I.

Afin de vous parler des meilleurs mangas de la fin d’année, voici une double ration de chroniques pour clôturer 2019 en beauté et en toute diversité !

La rentrée manga de 2019 a été un très bon cru. Les mois de novembre et décembre ont pu eux aussi récolter de très belles sorties. Nous avons décidé dans cet œil sur les sorties de regrouper 3 nouveautés marquantes, 2 suites de séries récentes et 1 fin d’un titre culte joliment réédité. Après une année d’une richesse éditoriale rare, 2020 s’annonce déjà très chargé et rempli de titres bourrés de qualités, prenez donc le temps de rattraper votre retard avant de ne plus en avoir assez pour découvrir ces mangas !

Sommaire 📰

1. Mes conseils 
Demande à Modigliani ! d’Ikue Aizawa, Naban
Zenkamono – Repris de justice de Masahito Kagawa et Tohji Tsukishima, Le Lézard noir
Avec toi de Keiko Nishi, Akata
Tant que nous serons ensemble de Yuki Akaneda, Akata 
Shirley de Kaoru Mori, Ki-oon
Blame ! Deluxe de Tsutomu Nihei, Glénat 
2. Les autres nouveautés que vous devriez regarder
3. Les suites qu’il ne fallait pas manquer
4. Les fins qui méritent votre attention

1. Mes conseils

Demande à Modigliani ! d’Ikue Aizawa, Naban

Demande à Modigliani ! d’Ikue Aizawa, Naban

C’est dans la campagne japonaise que se déroule cette histoire qui parle tout autant de l’art que des relations humaines et de ce que l’un apporte à l’autre. Au sein d’une école d’art, on suit le quotidien calme d’étudiants singuliers, ayant chacun leur propre spécialité et vision de ce qu’est l’art. Servie par un dessin qui rappelle beaucoup Taiyō Matsumoto, Keigo Shinzō ou Chika Umino, cette belle tranche de vie pleine de bienveillance est le tout premier titre d’Ikue Aizawa, mais aussi des éditions Naban. La brochette de personnages sympathiques dégage une amitié tangible, à suivre et à écouter les-uns les autres dans leurs réflexions, leurs doutes et leurs confessions. Il se crée immédiatement une atmosphère chaleureusement humaine et agréable.

À côté de ses atours relationnels, ce titre développe au travers de différentes perspectives une vraie réflexion sur ce qu’est l’art et ce qu’il apporte à chacun. Le quotidien rural calme et accueillant offre l’hospitalité aux personnages et leur passion tout en rajoutant à cette histoire un charme authentique palpable. Réconfortant d’authenticité.

Zenkamono – Repris de justice de Masahito Kagawa et Tohji Tsukishima, Le Lézard noir

Zenkamono - Repris de justice de Masahito Kagawa et Tohji Tsukishima, Le Lézard noir

Agent de probation bénévole, Kayo Agawa se charge des plans de réinsertion des détenus en libération conditionnelle. Pour son premier travail, elle s’occupe d’un homme sorti de prison après avoir purgé sa peine pour meurtre. Son retour dans la société sera fortement fragilisé à cause de plusieurs de ses connaissances ce qui mènera l’homme dans ses retranchements. Le travail de Kayo pour que l’homme retrouve les rails de la bonne conduite ne sera pas de tout repos.

Issue du trop rare, mais qualitatif, Big comic original (Pluto, Mimikaki, Vertical…), Zenkamono a un ton adulte et un propos social prégnant qui colle parfaitement à la nouvelle ligne éditoriale du Lézard noir. Derrière ce titre qui rappelle le récent Noise de Tetsuya Tsutsui, les réactions des personnages très réalistes et le ton tranche de vie évitent judicieusement le sensationnalisme. Sans émettre de jugement, il pose la question de la réinsertion sous toutes ses coutures, du point de vue du criminel et de la société. Quelques facilités scénaristiques sont présentes, mais ne gâchent pas le plaisir de lecture, la profondeur et complexité du propos.

Avec toi de Keiko Nishi, Akata

Avec toi de Keiko Nishi, Akata

Les éditions Akata s’attèlent depuis ses débuts, avec puis sans les éditions Delcourt, à proposer des shôjos différents. Ça leur réussit beaucoup et ils ont publié une grande partie des meilleurs titres du genre en France. Loin de se suffire à la simple publication de titres convenus, ils s’attachent à publier des mangas moins faciles d’accès. Avec toi fait partie de ceux-là. Derrière ce one-shot se cache en réalité un portrait familial qui court sur le long terme. Chaque chapitre est une photographie d’une période et de moments clés pour le cocon familial. On peut être un peu frustré à la lecture par cet aspect fractionné, mais le tout se tient globalement bien et l’autrice évoque énormément de sujets en peu de pages. On regrette juste un certain manichéisme, une tendance à taper un peu trop (facilement ?) sur le père et un personnage de mère semblant un peu trop en retrait… alors que c’est elle qui tient toute la famille ! Mais, en véritable reflet de la société et des mœurs, Avec toi montre à quel point Keiko Nishi maîtrise la bande dessinée. Arriver à rendre cohérente, riche et intéressante une histoire en 7 chapitres séparés les uns des autres de 2 à 3 ans, c’était loin d’être gagné d’avance !

Tant que nous serons ensemble de Yuki Akaneda, Akata

Tant que nous serons ensemble de Yuki Akaneda, Akata

Quand on parle d’amour, il y a des sujets plus ou moins difficiles à aborder. L’inceste est certainement le plus tabou. C’est pourtant sur cette base que Yuki Akaneda développe son récit. Tout en subtilité, elle nous présente un frère et une sœur qui s’aiment plus que ce que l’amour fraternel autorise. Son récit est construit comme un puzzle d’histoires liées à ces deux personnages, qu’il faut assembler pour en comprendre toute la profondeur. Mettant tour à tour en avant des époques diverses et des individus proches du couple, la série prend forme dans une complexité qui est à l’image de leur relation interdite. Car évidemment, ce n’est pas facile d’assumer et de vivre avec l’être que l’on aime quand la société nous l’interdit. 

L’autrice aborde son sujet avec tact, en montrant les failles des personnages, leurs doutes et leurs émotions au travers d’interstices subtils que le lecteur détecte au détour de non-dits, gestes ou regards. Sublimé par un graphisme enveloppant de délicatesse, ce couple se dévoile par petites touches. Un très émouvant et sensible amour inconditionnel.

Shirley de Kaoru Mori, Ki-oon

Shirley de Kaoru Mori, Ki-oon

Alors qu’elle tient un café à la clientèle fidèle mais vieillissante, Bennett Cranly, 28 ans, a décidé d’employer une femme de chambre pour s’occuper de son lieu de vie lorsqu’elle travaille. Shirley Madison se présente un jour chez elle, mais la jeune fille n’a que 13 ans. Bennett accepte quand même de la prendre à l’essai et se rend bien vite qu’elle a fait le bon choix.

Dans ce récit écrit en dilettante depuis 20 ans, en amatrice, puis en tant que professionnelle entre deux chapitres d’Emma et de Bride Stories, Kaori Mori se fait un plaisir de dessiner sans contrainte, sans scénario, sans objectif particulier. Il en résulte une série qui sent bon l’Angleterre de l’avant-guerre, mais qui est en même temps totalement coupée du temps et de ses contraintes. Une sorte de poésie de la tranche de vie qui nous sort de notre routine quotidienne et montre ce que l’on ne montre généralement pas. Les dessins, costumes et l’environnement british de l’époque édouardienne ont un charme raffiné et apaisant. On relâche la pression et on se laisse simplement porter par ces instants de vie fugaces et anodins. Reposant.

Blame ! Deluxe de Tsutomu Nihei, Glénat

Blame ! Deluxe de Tsutomu Nihei, Glénat

Voilà une œuvre culte de la science-fiction qui a plus de 20 ans, mais qui ne les fait pas un instant. C’est en partie à cela que l’on reconnaît les chefs-d’œuvre, les titres qui marquent leur genre à jamais et qui inspirent encore plus qu’elles n’ont été inspirées. Dans ce huis clos architectural gigantesque et violent, le héros Killee arpente une multitude de passages à la recherche de données génétiques. Mais ne vous inquiétez pas si vous n’en comprenez pas beaucoup plus à la première lecture. D’ailleurs, même lors de vos relectures certaines parties resteront vraiment floues mais le choc et le plaisir de lire seront toujours bien présents. 

La narration étant particulièrement taciturne, dans Blame ! c’est avant tout l’aspect visuel et l’ambiance qui priment. Même si l’artiste n’était pas à l’époque un adepte des planches couleur, l’édition Deluxe permet de vivre cette aventure de la plus belle des manières. Ses planches reproduites en grand format aux noirs très profonds permettent de proprement s’immerger dans ce récit labyrinthique. Vous êtes prévenus, Blame ! est une de ces lectures que l’on vit et dont on ne ressort pas indemne mais sonné et admiratif.

2. Les autres nouveautés que vous devriez regarder

Urusei Yatsura – Lamu – Color selection Vol.1, Rumiko Takahashi, Glénat

3. Les suites qu’il ne fallait pas manquer

Beastars Vol.7, Paru Itagaki, Ki-oon
Bloom Into You Vol. 3,
Nio Nakatani, Kana
Centaures Vol.4, Ryō Sumiyoshi, Glénat
Contes ImaginairesRaiponce et les Cinq Princes, Tomoko Hako, Nobi nobi
Elin la charmeuse de bêtes Vol.6,
Nahoko Uehashi, Itoe Takemoto, Pika
Inspecteur Kurokôchi Vol. 21,
Kōji Kōno, Takashi Nagasaki, Kommikku

Issak Vol.7,
Shinji Makari, Double-S, Ki-oon
Jagaaan Vol.6,
Muneyuki Kaneshiro,
Kensuke Nishida, Ki-oon
L’Attaque des Titans Vol. 29, Hajime Isayama, Pika
Le Chef de Nobunaga Vol. 22,
Mitsuru Nishimura,
Takurō Kajikawa, Komikku
Les Liens du sang Vol. 5, Shūzō Oshimi, Ki-oon
Time Shadows Vol. 4, Yasuki Tanaka, Kana
La voie du Tablier Vol.2, Kousuke Oono, Kana

4. Les fins qui méritent votre attention

Astra – Lost in Space Vol.5, Kenta Shinohara, Nobi nobi
Je suis Shingo
Vol.6, Kazuo Umezu, Le lézard noir
Spiritual Princess
Vol.12, Nao Iwamoto, Kaze


Illustration principale : BLAME DELUXE © 2015 Tsutomu Nihei / Kodansha Ltd.

action
amitie
amour
art
avec-toi
blame-deluxe
british
crime
demande-a-modigliani
famille
glenat
ikue-aizawa
kaoru-mori
keiko-nishi
ki-oon
le-lezard-noir
mangas
masahito-kagawa
naban
quotidien
reinsertion
remi-i
science-fiction
shirley
societe
tabou
tant-que-nous-serons-ensemble
tohji-tsukishima
tranche-de
tsutomu-nihei
yuki-akaneda
zenkamono-repris-de-justice
Article précédent
Article suivant
Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Demande à Modigliani!
Demande à Modigliani!
Tome 1 
10,90 € 

Couverture de l'album Urusei Yatsura - Perfect Color Edition
Urusei Yatsura - Perfect Color Edition
Tome 1 
14,95 € 

Couverture de l'album Shirley
Shirley
Tome 1 
7,90 € 

Couverture de l'album Tant que nous serons ensemble
Tant que nous serons ensemble
Tome 1 
8,05 € 

Couverture de l'album Zenkamono - Repris de justice
Zenkamono - Repris de justice
Tome 1 
13,00 € 

Couverture de l'album Blame - édition Deluxe
Blame - édition Deluxe
Tome 1 
14,95 € 

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...