Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Les incontournables>Les Ogres-Dieux, d’Hubert et Bertrand Gatignol
Partager cet article :
Illustration de l'article
Les incontournables

Les Ogres-Dieux, d’Hubert et Bertrand Gatignol

Publié le 19 janvier 2021 par Thierry Soulard
Poster le 1er commentaire

Le quatrième et dernier tome des “Ogres-Dieux”, la monumentale série d’Hubert et Bertrand Gatignol, est sorti fin 2020. L’occasion, pour ceux qui seraient passés à côté de cette œuvre inclassable, de se plonger dans cet univers unique, sombre et grandiloquent.

Chaque semaine, retrouvez toutes les sorties passées au crible de nos rédacteurs dans la catégorie Notre œil sur les sorties. BD, Comics ou manga toute l’actualité chroniquée en complément de nos Incontournables ou nos dossiers.

Les Ogres-Dieux, d’Hubert et Bertrand Gatignol, collection Métamorphose, éditions Soleil

Les Ogres-Dieux Tome 1: Petit, d’Hubert et Bertrand Gatignol, collection Métamorphose, éditions Soleil

Comment parler des Ogres-Dieux? Rarement, dans la bande dessinée contemporaine, on aura vu telle alchimie entre le scénario et le dessin. Et jamais, peut-être, le terme “roman graphique” n’aura été aussi adéquat.

Les Ogres-Dieux est une bande dessinée imposante. De gros ouvrages, d’énormes cases parfois, et des personnages plus grands que nature. De tome en tome, c’est tout un univers, gouverné par de monstrueux géants, qui se met en place. Comme toute bonne histoire fantastique, celle-ci se prête à de nombreuses interprétations, et sous l’imaginaire affleure la réalité. Les Ogres-Dieux, l’air de rien, parle de déterminisme familial, de pouvoir et de rapports de force, du coût de l’ascension social, de la violence des rapports hommes-femmes, d’envies de révolutions, de militantisme désabusé. Le tout, servi par des pages tellement fascinantes qu’on s’y noie.

Les Ogres-Dieux tome 3: Demi-Sang, d’Hubert et Bertrand Gatignol, collection Métamorphose, éditions Soleil

Dans le tome 1, on rencontrait Petit, fils du roi caché par sa mère car à peine plus grand qu’un humain. Dès les premières pages, on allait très loin dans la beauté et dans l’horreur flamboyante. Les Ogres-Dieux, ce sont des pages de géants qui mangent des humains et de références à l’histoire de la peinture. Ce sont des cases foisonnantes de détails, dessinée uniquement en noir et blanc – mais rarement noir aura été si noir et si éclatant à la fois. Ce sont des défis à l’imagination, à la perspective, aux repères habituels, à chaque nouvelle scène. Ce sont, régulièrement, trois ou quatre pages de texte qui détaillent un destin en marge de l’histoire principale, faisant brièvement pencher le roman graphique dans le roman tout court. 

Première-née, dernière oeuvre d’Hubert

Les Ogres-Dieux tome 3: le grand homme, d’Hubert et Bertrand Gatignol, collection Métamorphose, éditions Soleil

Cette alchimie étrange, ces partis-pris graphiques, on les retrouve de tome en tome, même si pendant un moment on perd les Ogres-Dieux pour mieux s’attacher à ceux qui les servent (et leur servent à l’occasion de repas), les humains. Le Tome 2, Demi-Sang puis le Tome 3, Le Grand Homme s’attachaient à ces personnages secondaires au début, et qui d’un coup se révèlent et racontent leur histoire, montrant que la monstruosité des géants ne fait parfois que cacher celle des humains.

Première-née, le tome 4 des Ogres-Dieux, nous renvoie dans le passé, aux origines des Ogres-Dieux. On retrouve avec bonheur ces pages saisissantes où l’œil d’un géant cohabite avec une silhouette bien plus petite, mais encore gigantesque par rapport à un humain. On replonge dans cette démesure, dans cette noirceur, dans cette violence et cette cruauté aussi fascinante que révoltante. On recroise quelques noms connus, apparus dans les tomes précédents.

Les Ogres-Dieux Tome 4: Première-née, d’Hubert et Bertrand Gatignol, collection Métamorphose, éditions Soleil

On aimerait, une fois ce tome refermé, se jeter sur la suite. Mais le décès du scénariste Hubert, début 2020, met de facto fin à cette inclassable oeuvre, et donne à ce tome 4 des Ogres-Dieux un écho particulier, et des allures d’oeuvre-testament, de lettre d’adieu. Chacun y lira ce qu’il voudra, ce qui est la marque des grandes oeuvres. Plus prosaïquement, chaque lecteur devra trouver dans sa propre imagination les ressources pour combler les quelques questions sans réponses, en feuilletant de nouveau ces pages si fascinantes et pleines de mystères, qui resteront dans l’histoire de la bande dessinée.


Images © Editions Soleil – Hubert, Gatignol

bd
bertrand-gatignol
conte-gothique
demi-sang
fantastique
fantasy
geant
hubert
le-grand-homme
le-jour-du-soleil-noir
metamorphose
ogres-dieux
petit-christian
premiere-nee
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Petit
Petit
Tome 1 
26,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Demi-Sang
Demi-Sang
Tome 2 
22,95 € 
Disponible

Couverture de l'album Le Grand Homme
Le Grand Homme
Tome 3 
26,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Première-née
Première-née
Tome 4 
26,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...