Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Quoi de 9 ?>Le Transperceneige de la BD à l’écran, du ciné à la TV
Partager cet article :
Illustration de l'article
Quoi de 9 ?

Le Transperceneige de la BD à l’écran, du ciné à la TV

Publié le 29 mai 2020 par Thomas Mourier

Après une adaptation à succès en film par Bong Joon-ho en 2013, la franchise de la bande dessinée le Transperceneige arrive sur Netflix dans une adaptation en série. Une sortie qui s’accompagne d’un nouvel album !

Ce soir à 18h on en discute en live sur Facebook, venez poser vos questions à l’auteur et échanger sur la série ou ses adaptations !

Si vous n’étiez pas encore tombé sous le charme noir & froid de l’une des séries de SF les plus célèbres de la bande dessinée, si vous aviez échappés au film salué du réalisateur oscarisé Bong Joon-ho, si vous n’aviez pas remarqué la nouvelle série Extinctions en librairie ; vous avez peut être croisé l’annonce de la nouvelle série adaptée du Transperceneige sur Netflix cette semaine ?

Une oeuvre atypique commencée en 1982, qui a changé de scénaristes et d’orientation tout au long de ces 40 dernières années, ancrée autour d’une idée forte et de son dessinateur Jean-Marc Rochette.

Récit d’anticipation post-apocalyptique dans un désert de glace, le premier volume de la série a été pré publié dans le magazine (à suivre) et pourtant cet album n’a failli pas voir le jour après le décès d’Alexis son premier dessinateur remplacé par Jean-Marc Rochette, pour qui Jacques Lob révisa son scénario avant de disparaître à son tour.
Jean-Marc Rochette continue l’aventure avec l’aide de Benjamin Legrand pour les tomes 2 et 3 puis Olivier Bocquet pour un volume de clôture : Terminus

Il livre enfin un prequel avec Matz au scénario : Extinctions (prévu en 3 parties) dont le T2 vient juste d’arriver en librairie. 

Le Transperceneige de Jacques Lob & Jean-Marc Rochette,  Casterman
© Transperceneige Intégrale / Lob / Rochette / Legrand / Casterman

🚞 Série culte, cruelle et onirique 

Condamné à vivre dans un train géant lancé à grande vitesse dont le placement dans les wagons obéit à une hiérarchie sauvage, le lecteur assiste à l’épilogue d’une lutte des classes sauvage à travers la fuite en avant des plus pauvres vers la loco. Allégorie de nos existences, et si notre société était ce train lancé à toute vitesse sans espoir de retour ? Sans accès à son conducteur, à la merci des puissants habitant les wagons supérieurs, sans espoir de quitter le train pour plonger dans l’inconnu qu’on croit stérile après l’hiver nucléaire. Ces survivants rejouent les mêmes drames dans leur monde miniature où la violence et l’oppression sont les leviers de ce train fantastique.

Le dessin et les design de Jean-Marc Rochette mettent assez mal à l’aise, car on plonge immédiatement dans cet univers terrible. Avec son trait haché où les visages sont des masques, où les personnages hantent les cases plus qu’ils ne les habitent, le ton est donné dès les premières cases. La mise en scène et le trait coupant du dessinateur servent admirablement ce scénario crédible et angoissant.

Terminus de JM Rochette  & O Bocquet,  Casterman
© Terminus / Rochette / Bocquet / Casterman

🚖 Un film locomotive 

Le réalisateur Sud-Coréen Bong Joon-ho, enchaîne les succès avec Memories of Murder, The Host, Mother et se prend de passion pour une édition pirate de la bande dessinée de Jacques Lob & Jean-Marc Rochette. Il signe avec un casting Américain et Coréen puis s’approprie les thèmes de l’album pour en faire une adaptation différente, mais réussie.
Le dessinateur ne sera pas en reste puisqu’il livre une série de dessins et de peintures qui seront utilisées à l’écran. 

Après le succès international du film, Jean-Marc Rochette reprend ses carnets et s’attaque à une conclusion. Quinze ans après la fin du T3, La Traversée il clôt la série avec l’aide d’Olivier Bocquet au scénario, dans Terminus. La loco s’arrête et une nouvelle ère commence…

Extinctions - Acte II / Rochette / Matz / Casterman
© Extinctions – Acte II / Rochette / Matz / Casterman

🚉 Le paradoxe du Terminus 

Cet album Terminus censé mettre un point final à la série à contribué à sa relance et ce sera Extinctions avec Matz, une trilogie qui revient sur les origines de la catastrophe et de la construction du train “aux mille et un wagons.”

Tissant des liens très fort avec l’actualité, lorgnant du côté plus thriller que de la SF des débuts, cette nouvelle trilogie se démarque des albums précédents par les choix de décors, du texte plus présent, tirant vers l’efficacité et moins l’onirisme des débuts. Un poil dommage, j’aimais bien le côté science-fiction rêveuse plus que le thriller moderne. Même si celui-ci s’ancre bien dans notre actualité avec ses éco terroristes, ses milliardaires façon Elon Musk qui peuvent réaliser des projets que les gouvernements n’ont pas les moyens d’imaginer. On y trouve une dimension humaine à travers le récit des aspirants passagers, des déclassés, des abandonnés là où les autres volumes évoquaient les passagers de l’arrière en termes de groupe.

Des albums réussis graphiquement aussi qui donnent l’occasion à Jean-Marc Rochette de dessiner plusieurs décors grandioses et de nouveaux personnages marquants. La série se distingue surtout par l’introduction de la couleur, pour trancher avec le noir & blancs des albums post-catastrophes. Une mise en couleur par deux artistes de renom José Villarrubia pour le T1 et Isabelle Merlet pour le T2, un changement qui marque bien visuellement cette transition. 

▶️ Sur Netflix, on raccroche les wagons ? 

Il est encore un peu tôt pour donner un avis sur la série puisque seulement 2 épisodes sont en ligne sur Netflix mais sachez que la série se base sur le film et non sur la bande dessinée (même si les showrunners sont allés piocher des idées). De plus la série se présente plus comme une série policière que SF, en mettant un enquêteur (marginal) au centre de l’intrigue.  Une astuce de scénario qui permet au héros (et au spectateur) de visiter chaque recoin du train sous prétexte de l’enquête. 

En attendant, on vous conseille fortement de lire la série en bande dessinée avant de vous attaquer au film et à la série ! 
À lire dans l’ordre suivant : Le Transperceneige (intégrale 1 à 3) ; Terminus ; Extinctions (T1 & 2)

Vous l’avez vu ? Vous les avez lues ?
Venez en discuter avec nous sur les réseaux :
FacebookTwitterInstagram.
🔔 & pendant le live dédié ce soir à 18h
!

Illustration principale : © Jean-Marc Rochette / Matz / Casterman 

alexis
auteur
bande-dessinee
bd
benjamin-legrand
bong-joon-ho
casterman
cinema-2
extinctions
film
isabelle-merlet
jacques-lob
jean-marc-rochette
jose-villarrubia
le-transperceneige
matz
netflix
olivier-bocquet
serie
serie-tv
science-fiction
terminus
Article précédent
Article suivant
Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Terminus
Terminus
Tome 4 
25,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Extinction - Acte 1
Extinction - Acte 1
Tome 5 
18,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Extinctions - Acte II
Extinctions - Acte II
Tome 6 
18,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Le Transperceneige
Le Transperceneige
 
25,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...