Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Quoi de 9 ?>Le prochain dictionnaire s’écrit à l’envers ?
Partager cet article :
Illustration de l'article
Quoi de 9 ?

Le prochain dictionnaire s’écrit à l’envers ?

Publié le 18 septembre 2020 par Thomas Mourier
Poster le 1er commentaire

À chaque nouvelle édition de leur dictionnaire le Petit Robert, Alain Rey (son rédacteur en chef) et les éditions du Robert communiquent sur les termes phares qui entrent dans la liste des nouvelles définitions. Ce dictionnaire, devenu ouvrage de référence, est réputé pour proposer étymologie, synonymes et antonymes en plus des définitions.

Pour l’édition 2021 c’est l’entrée au dictionnaire des mots mangaka « l’auteur de manga, de bande dessinée japonaise» et anime « abréviation du japonais animeshon, dessin animé » qui retiennent notre attention. Si Dragon Ball arrive dans les librairies françaises en 1993, les linguistes précisent que le terme est « attesté en français depuis 1986 » et » employé depuis 1991. »  Un temps très long pour voir ce terme arriver dans ces pages qui attestent de leur utilisation courante. 

Pourtant le mot se retrouve fréquemment dans les médias grand public depuis quelques années (dans les médias spécialisés, on ne compte plus) : des journaux télévisés qui ont couvert le Grand Prix d’Angoulême attribué à la mangaka Rumiko Takahashi (lire le 🧡) en 2019 aux fiches-métier d’orientation scolaire en passant par le Prix du meilleur album pour NonNonBâ (lire le 🧡) du mangaka Shigeru Mizuki en 2007, par exemple. 

Plus étonnant, en 2013, ils recensent le mot bédéaste (ou bédéiste) défini comme « auteur de bandes dessinées » en précisant : « en 1984, est apparu le mot bédéiste, qui est couramment employé au Québec. » Étonnant fossé entre un mot français peu utilisé, même par la profession qu’il désigne, et surtout qui se retrouve dans le dictionnaire de référence alors que le très usité mangaka n’arrive que 8 ans plus tard.  

Si vous aimez les surprises, on continue notre exploration. On trouve en 2015 l’entrée au dictionnaire des mots comics et super-héros. Au-delà de l’étonnement de ne pas avoir vu ces termes arriver plus tôt, on peut lire à la définition de comics : « anglicisme Bande dessinée américaine, SPÉCIALEMENT de science-fiction. » On comprend que le genre super-héros domine, entre les publications Marvel et DC Comics, mais cette précision est étrange surtout pour un mot qui, comme bande dessinée ou manga, désigne un spectre très large de créations.
Ici tous nos dossiers comics ici, des super-héros aux maîtres du strip en passant par les romans graphiques pour vous en convaincre.)

Le principe de la définition de dictionnaire est de donner l’info de référence, d’être le garant de l’acception du terme qui prévaut en cas de doute. On ne peut qu’être interdit devant ce biais pour expliciter ce terme comics à ceux qui ne le connaîtraient pas. Ou ébaubis que mangaka arrive enfin pour désigner les bédéastes japonais 😈.

« C’est guedin », autre expression à faire son entrée en 2021, sera tout indiquée pour le mot de la fin.


N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire ou à venir en discuter avec nous sur les réseaux : Facebook — Twitter — Instagram.
Ou consultez notre lexique !


Illustration principale : couverture de l’édition 2020 illustrée par Riad Sattouf
© Riad Sattouf / Le Robert 

2021
alain-rey
anime
bande-dessinee
bedeaste
bd
comics
definition
dictionnaire
grand-prix-dangouleme
langue
librairie
mangas
mangaka
petit-robert
super-heros
thomas-mourier
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Nonnonbâ
Nonnonbâ
 
33,50 € 
5 librairies

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...