Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Notre œil sur les sorties>La sélection parfaite pour se fâcher avec vos proches : politique & religion sous le feu de l’investigation BD
Partager cet article :
Illustration de l'article
Notre œil sur les sorties

La sélection parfaite pour se fâcher avec vos proches : politique & religion sous le feu de l’investigation BD

Publié le 11 juin 2021 par Thomas Mourier
Poster le 1er commentaire

Le journalisme en bande dessinée est durablement implanté depuis quelques années, et de nombreuses enquêtes inédites ou des adaptations enrichies de livres apparaissent en librairie, pour nous aider à comprendre le monde. Cap sur 2 d’entre elles qui viennent de paraître, abordant de front les sujets les plus clivants avec talent.

Oui ce sont 2 des sujets tabous en famille, entre amis ou au bureau : parler politique ou religion n’est jamais un signe de repas paisible ou de conversation modérée. Et pour cause, ces préoccupations sont à la fois au cœur de nos sociétés, mais aussi de nos individualités. On touche à l’intime à travers ces notions universelles, et à notre époque de la sur-communication difficile de prendre parfois du recul.

Premier voyage, Joseph Béhé nous entraîne dans les méandres de la croyance, des religions et des sciences de pointe pour tenter de répondre à la question : Pourquoi croit-on ? Une adaptation graphique de 361 pages tirée de l’essai de Pascal Boyer.

Côté politique, Benoît Collombat & Damien Cuvillier proposent une enquête inédite de 300 pages sur les choix des gouvernements « récents » pour éclairer les origines des politiques économiques et sociales à l’œuvre aujourd’hui. 

Je vous propose de plonger avec moi dans ces œuvres massives, tant au niveau de la pagination que des connaissances, des questions ou des réflexions proposées. 

⚱️ Et l’homme créa les dieux 

Et l’homme créa les dieux de Joseph Béhé, Futuropolis

Projet ambitieux, adapter un essai sur les religions, les mythes, le besoin de croire assez dense et complexe, au point que son auteur l’anthropologue franco-américain Pascal Boyer ne croyait pas au projet. Mais Joseph Béhé est un auteur qui enseigne la bande dessinée en plus de publier depuis presque trente ans et a composé une série de livres pour faire de la bande dessinée. Et puis la religion, il l’avait déjà approché — d’une autre manière — avec les séries Le Décalogue et Le Légataire, l’imaginaire religieux était déjà passé par là.

Mais cette fois, pas de fiction à travers les âges ou de complot mondial, mais une discussion entre amis où les personnages s’interrogent sur les mystères de la croyance, des esprits, des cultes et de la foi autour d’une soirée animée. Un choix de mise en scène qui permet au dessinateur de multiplier les points de vue, les dialogues et les échanges pour développer les exemples, arguments et questions soulevées par le texte original de Pascal Boyer. 

L’apport graphique au texte permet de traduire des concepts, des exemples ou des énoncés en images pour fluidifier la lecture. Si les dialogues restent prédominants, le dessin enrichit beaucoup le propos et le dessinateur se sert du dessin comme un prolongement du discours. Le trait est parfois illustratif, permet de proposer des schémas ou traduire des concepts, mais s’intègre dans un découpage qui ne distingue pas la fiction (la soirée entre amis) des exemples ou des digressions pour que l’ensemble fasse sens comme dans notre imagination, et qu’il n’y ait pas une partie « technique » et une partie « ludique » comme cela existe dans certains ouvrages de vulgarisation en BD. Un pari réussi, les quelque 360 pages se lisent presque d’une traite à l’image de ce moment entre amis.

Et l’homme créa les dieux de Joseph Béhé, Futuropolis
© Joseph Béhé / Futuropolis

Dans cet essai, Pascal Boyer utilise les dernières avancées dans les domaines des sciences sociales, mais aussi neurosciences et une littérature épaisse sur différentes religions ou cultures à travers le monde et les siècles. On y découvre ou redécouvre la diversité des religions, mais aussi leurs étonnantes similitudes ; il est question de sciences du cerveau qui donnent des clefs sur notre rapport aux histoires, à la mort, à la morale, aux institutions… Et enfin une piste autour de l’information : du besoin, du désir et de l’importance des informations (au sens large) pour la survie de l’espèce humaine qui accompagne voir encadre ces croyances. 

L’ouvrage (ou les ouvrages, car cette bande dessinée n’est pas qu’une transposition, mais bien une adaptation, car Joseph Béhé y apporte sa compréhension, ses focus et éclairages à travers son découpage et ses choix) est respectueux des croyances et n’est pas une critique de la foi, mais s’attache à en comprendre les mécanismes visibles ou invisibles. Si les religions sont si universelles, si implantées, si indissociables des cultures humaines, c’est qu’elles répondent parfaitement à des schémas de pensées très ancrés ou à des inclinaisons biologiques. 

Un voyage passionnant dont vous sortirez avec plus de questions que de réponses, mais n’est-ce pas l’essence des bonnes réponses ? 

🗳 Le choix du chômage

Le choix du chômage De Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique de Benoît Collombat & Damien Cuvillier, Futuropolis

Cette fois plus de discussion amicale ou de repas dans le jardin, mais des entretiens avec les femmes et hommes politiques qui témoignent de l’histoire politique française et européenne. Le journaliste Benoît Collombat & le dessinateur Damien Cuvillier on passé plusieurs années à enquêter, interviewer, documenter les politiques économiques et sociales des différents gouvernements : de Pompidou à Macron pour comprendre les choix qui ont conduit à « la violence économique » contemporaine. 

Comme toute enquête de ce calibre, ce livre est dense. Une somme de recherches ponctuée d’interviews d’anciens ministres, d’hommes politiques ou d’institutions (directeurs du Trésor ou du FMI), mais aussi d’économistes, de juristes, de sociologues, de philosophes ou encore de banquiers pour saisir à la fois la dimension politique, mais aussi historique & sociale de ces choix économiques. Des explications, dialogues et commentaires de textes doublés de notes et de digressions didactiques pour saisir tous les enjeux. 

Benoît Collombat avait déjà signé une enquête inédite en bande dessinée avec Étienne Davodeau : Cher pays de notre enfance – Enquête sur les années de plomb de la Ve République où les auteurs avaient creusé la question de la violence politique. L’album a reçu plusieurs prix, dont le Prix du public Cultura du festival d’Angoulême en 2016, et a montré la pertinence du médium pour les enquêtes de fond. Avec Damien Cuvillier ils prolongent cette enquête sur les rouages de la politique française en creusant pourquoi & comment les différents dirigeants depuis trente ans, ont favorisé le chômage pour rester compétitifs à l’heure où l’Europe était en construction et où la mondialisation a poussé l’État français à redéfinir ses choix politiques et monétaires. 

Le choix du chômage De Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique de Benoît Collombat & Damien Cuvillier, Futuropolis
© Benoît Collombat / Damien Cuvillier/ Futuropolis

Pour nous embarquer dans cette investigation au long court, le dessinateur propose des variations graphiques subtiles qui soulignent certains passages, orientent la lecture et donnent des informations visuelles sur les sources de ce que l’on peut lire. Dessin façon carnet de croquis au lavis pour les entretiens, dessin à la plume plus sec pour les illustrations didactiques ou illustrations à l’encre sans cernes pour les reproductions de photos d’archives, l’œil est sollicité de différentes manières pour nous aider à assimiler les informations. Mais le plus gros travail reste le découpage et la manière d’organiser ses planches, Damien Cuvillier multiplie les approches, les formats, s’affranchit des cases ou cherche à réorganiser son dessin de manière organique en vis-à-vis de planches plus classique pour faire passer l’énorme quantité d’informations et les dialogues nombreux. Un travail impressionnant qui rappelle que le dessin n’est pas une illustration de l’enquête, mais participe bien de la narration, de la mise en scène et de l’écriture du reportage. 

Un album qui demande un peu de volonté au démarrage pour se plonger dans cette grande enquête, mais qui nous emporte dès la première partie tant c’est bien écrit et passionnant. Attendez-vous à être un peu remonté, déprimé et poussé par cette lecture qui connecte le passé au présent d’une manière effrayante. À l’heure de la réforme du chômage, de celle ratée — mais qui pourrait revenir vite — des retraites, ce livre est assez indispensable pour continuer d’éprouver ses opinions de manière argumentée autour de l’actualité.

Deux très bonnes lectures estivales, pour avoir le temps de potasser et d’échanger avec ses proches, même si leur format est aux antipodes du poche de l’été. N’hésitez pas à donner votre avis ou vos impressions dans les commentaires si vous souhaitez échanger sur ces sujets et avoir d’autres références en complément ! 

Et l’homme créa les dieux de Joseph Béhé, Futuropolis

Le choix du chômage De Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique de Benoît Collombat & Damien Cuvillier, Futuropolis

Toutes les illustrations sont : © Joseph Béhé / Futuropolis
Et © Benoît Collombat / Damien Cuvillier/ Futuropolis


Et l’homme créa les dieux de Joseph Béhé, Futuropolis
© Joseph Béhé / Futuropolis
Et l’homme créa les dieux de Joseph Béhé, Futuropolis
© Joseph Béhé / Futuropolis
Le choix du chômage De Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique de Benoît Collombat & Damien Cuvillier, Futuropolis
© Benoît Collombat / Damien Cuvillier/ Futuropolis
Le choix du chômage De Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique de Benoît Collombat & Damien Cuvillier, Futuropolis
© Benoît Collombat / Damien Cuvillier/ Futuropolis
bd
benoit-collombat
cher-pays-de-notre-enfance
damien-cuvillier
et-lhomme-crea-les-dieux
etienne-davodeau
futuropolis
investigation
joseph-behe
le-choix-du-chomage
pascal-boyer
politique
religion
thomas-mourier
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Cher Pays de notre Enfance
Cher Pays de notre Enfance
 
24,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Le choix du chomage
Le choix du chomage
 
26,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Et l'homme crea les dieux
Et l'homme crea les dieux
 
35,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...