Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Les incontournables>Green Lantern : l’homme en vert
Partager cet article :
Illustration de l'article
Les incontournables

Green Lantern : l’homme en vert

Publié le 15 juin 2018 par Thomas Mourier

Le premier gardien de la Terre, Alan Scott prend ses fonctions en 1940 grâce à Bill Finger & Martin Nodell, son anneau lui permet de matérialiser presque tout grâce à la force de son esprit, de voyager dans la 4e dimension ou encore de remonter dans le temps.

Il sera l’un des membres fondateurs de la Société de justice d’Amérique (JSA) avec The Flash et les héros de l’âge d’or mais ne sera pas à la hauteur des ventes et laissera sa place à Hal Jordan, le Green Lantern le plus populaire. Créé en 1959 par John Broome & Gil Kane, ce nouveau Green Lantern a finalement peu de choses en commun avec Scott, le titre se tourne vers la science-fiction, et Jordan reçoit d’un extraterrestre mourant la fonction de super-flic de la Terre au sein d’une organisation cosmique appelée Green Lantern Corps.

Le personnage a trouvé sa voix même s’il continuera à subir d’importants changements avant d’y revenir. L’univers des Lantern est assez compliqué avec ses différentes corporations, des codes et entités galactiques sans compter les nombreux reboots et événements singulier comme le passage du côté obscur de Jordan en super-villain, de Parallax à Spectre, ou la confrontation d’Alan Scott et lui… Ce n’est que depuis les années 2000 que le personnage revient à ses origines SF après pas mal de chamboulements.

Alors, comment recharger sa lanterne ?

Geoff Johns est le scénariste qui a eu le plus d’influence sur le personnage moderne et il réorganisa son univers de fond en comble. Aussi, commencer par les intégrales Geoff Johns présente Green Lantern (T1 à T3) reste une très bonne introduction.

Vous pouvez continuer avec Green lantern T1 : sinestro du même scénariste. Plus proche de nous, Hal Jordan n’est plus le Green Lantern, mais l’anneau a été confié à son pire ennemi et on touche à ses motivations profondes et les mystères de son pouvoir.

Et mon préféré, venant de la période pré-Geoff Johns, dans Green Lantern & Green Arrow où Dennis O’Neil & Neal Adams envoient les deux personnages sur les routes de l’Amérique profonde à la rencontre des habitants. Avec un ton réaliste, les super-héros s’attaquent aux problèmes de drogue, de racisme ou d’écologie au milieu des années 70. Le run détonne dans l’univers du héros d’émeraude, mais il est probablement l’un des comics les plus réussis en cela qu’il est connecté à son époque et, chose rare, que les héros se préoccupent de ce qui se passe ici et maintenant.


Illustration principale : © Ethan Van Sciver / DC Comics / Urban Comics

comics
dc-comics
dennis-oneil
geoff-johns
gil-kane
green-arrow
green-lantern
green-lantern-corps
john-broome
neal-adams
urban-comics
Article précédent
Article suivant
Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Sinestro
Sinestro
Tome 1 
15,50 € 
Disponible

Couverture de l'album Green Arrow & Green Lantern
Green Arrow & Green Lantern
 
35,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...