🔥 NOUVEAU 🔥: Moon Deer, une création originale par Bubble éditions. Projet disponible sur Ulule 🦉--> Voir le projet
Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Partager cet article :
Illustration de l'article
Notre œil sur les sorties

Elecboy, onirisme et post-apo

Publié le 05 mars 2021 par Jaime Bonkowski De Passos
Poster le 1er commentaire

Jaouen Salaün revient en librairie avec Elecboy, son nouveau projet SF fruit d’une réflexion de 18 ans. Une humanité au bord de l’extinction, une société ultra-violente, des machines prédatrices : une entrée en matière plus que convaincante.

© Elecboy tome 1 : Naissance / Jaouen Salaün / Dargaud

« Cet endroit ne devrait pas exister, l’homme aurait dû disparaître« . Terre, 2122. Ce qui reste de l’humanité est aux abois, traqué par des machines quasi-divines.

Enfermés entre les murs d’une ultime oasis de paix dans un désert du continent Américain, bordés par les ruines de l’ancien monde, les derniers représentants de la race humaine se sont organisés en une société misérable dirigée d’une main de fer par la tribu des élites. Les autres, la plèbe n’a que le droit de travailler pour permettre à la proto-cité de fonctionner.

Au cœur de cet enfer où l’espoir est éteint depuis des lustres, on suit Joshua, un jeune homme qui tente de trouver sa place entre un père distant et une mère qu’il n’a jamais connue. Il rêve d’un futur lumineux, inaccessible mais qu’il est prêt à façonner de ses mains. En a-t-il seulement le pouvoir ?

Dans un monde en ruine, l’urgence et l’espoir

Des robots style Isaac Asimov animés d’un projet génocidaire, un semblant de société gangrénée par la violence, un peu de mysticisme, le tout saupoudré d’une grosse influence Mad Max : voilà les ingrédients qui composent Elecboy, dernière série SF de Jaouen Salaün. Autour d’enjeux aussi fondamentaux que la survie de l’humanité, une préoccupation constante pour l’eau et la construction tâtonnante d’une société fonctionnelle, l’auteur imagine un futur désespéré où la survie a remplacé la vie.

Plus encore qu’une bande dessinée d’action à proprement parler, Elecboy, ou en tout cas le premier tome de la série, s’attache surtout à immerger le lecteur dans une ambiance très particulière. Par son récit qui suit la direction d’une descente aux enfers, par ses décors immenses et désertiques, et par ses personnages bruts et très (trop) humains, l’auteur pose un monde passionnant et plein de mystères qu’on ne demande qu’à découvrir.

Le dessin joue un rôle essentiel dans l’installation de cette atmosphère. Colorés, les décors alternent l’immensité du désert avec l’enfermement de la cité, seul espace où les hommes sont à peu près en sécurité. Eux sont dessinés pleins de défauts, diminués, réalistes, grouillant dans un bidonville de fortune. Et à l’inverse, les machines, dont le design rappelle très franchement les androïdes d’I Robot sont « parfaits », sans défauts, communiquent en data et en pourcentage et vivent au delà de la stratosphère dans une station spatiale paradisiaque.

Et en vis-à-vis de toute cette SF, l’auteur réserve une place importante à l’onirisme et au mysticisme. Dès les premières pages on pressent que de mystérieux pouvoirs surnaturels sont à l’œuvre. Au sein de la cité, la tribu des élites est organisée comme une secte, animée par des croyances à mi-chemin entre philosophie et superstition. Cette alliance entre d’une part un réel mécanique, poussiéreux et rythmé par l’urgence et de l’autre un onirisme contemplatif, confère une vraie saveur au titre, qui mériterait tout de même d’être un peu plus développée. On en apprendra sans doute plus dans la suite.

Pour l’heure, on a encore un peu de mal à voir où Jaouen Salaün souhaite nous emmener. L’intrigue ne se dévoile qu’au compte goutte, peut-être un poil trop lentement. Mais maintenant que les contours de l’univers sont posés, une accélération dans les prochains tomes sera la bienvenue. On reste néanmoins face à un album de très bonne facture, et une introduction assurément réussie pour une série à suivre de près. Vivement la suite.

Elecboy T1 : Naissance par Jaouen Salaün, Dargaud


Illustration principale © Elecboy tome 1 : Naissance / Jaouen Salaün / Dargaud

© Elecboy tome 1 : Naissance / Jaouen Salaün / Dargaud

© Elecboy tome 1 : Naissance / Jaouen Salaün / Dargaud

© Elecboy tome 1 : Naissance / Jaouen Salaün / Dargaud
bd
bd-de-science-fiction
dargaud
jaouen-salaun
post-apocalyptique-2
science-fiction-2
sf
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album naissance
naissance
Tome 1 
14,50 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...