Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Tout savoir sur...>Découvrir la BD érotique – ép. 2 : en comics
Partager cet article :
Illustration de l'article
Tout savoir sur...

Découvrir la BD érotique – ép. 2 : en comics

Publié le 16 octobre 2020 par Thomas Mourier

Les grands maîtres du comics érotique, du duo Harvey Kurtzman & Will Elder en passant par Stjepan Sejic ou Wallace Wood mais aussi les expérimentations de Alan Moore & Melinda Gebbie ou les délires de Robert Crumb : découvrez les meilleurs albums érotiques ou pornographiques.

Pour ce dossier, j’avais envie de vous proposer des albums marquants, dont l’histoire, les thèmes ou le dessin comptent tout autant que leur capacité à nous enflammer. En somme de bons albums, indispensables pour votre culture graphique, qui ont la particularité d’être érotiques ou pornographiques. Sans oublier quelques grands classiques ou les illustrateurs incontournables. Vous l’avez deviné, une sélection réservée à un public averti. 

Pour les auteurs européens ou japonais, pour les albums d’histoires vraies ou d’humour érotique, revenez au sommaire thématique ici

Sommaire 📰
Les grands auteurs qui se sont essayés à l’érotisme
Robert Crumb 
Dave McKean
Matt Fraction
Alan Moore 
Les maitres du comics érotique ou pornographique
Harvey Kurtzman & Will Elder 
Stjepan Sejic
Wallace Wood
Quelques curiosités

💋 Les grands auteurs qui se sont essayés à l’érotisme 

Robert Crumb 

Parle-moi d'amour de Robert & Aline Crumb, Denoel

On ouvre ce dossier avec un auteur un peu à part, qui touche à l’érotisme sans vraiment en faire. Le travail de Robert Crumb a influencé plusieurs générations d’auteurs tant par son dessin fascinant que sa vision de l’autobiographie et ses libertés avec les codes de la bande dessinée. Si les personnages de Fritz the cat (déjà obsédé par le sexe) ou Mr. Natural restent les plus emblématiques du travail de Robert Crumb  ; dans toutes ses histoires, des débuts dans Zap Comix à Mode O’Day en passant par Mes problèmes avec les femmes ou Parle-moi d’amour ! (réalisé à 4 mains avec son épouse Aline Crumb) : Crumb met en scène ses fantasmes. L’érotisme laisse plus souvent place à la parodie qu’à la pornographie et les fantasmes tournent souvent au grotesque. Si le dessinateur prend un soin particulier à dessiner et décrire ses femmes idéales, ses rêves les plus intimes, ses personnages ou alter ego se heurtent à la réalité. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique : Parle-moi d’amour ! avec Aline Crumb (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Mr. Natural (one-shot)

Dave McKean

Celluloid de Dave McKean

Connu des amateurs de bande dessinée pour ses sublimes couvertures de la saga Sandman (lire le dossier), celles de Hellblazer mais aussi ses albums avec Neil Gaiman : Violent Cases, Mr Punch, Signal/bruit, Le jour ou j’ai échangé mon père contre deux poisson rouges ou Des loups dans les murs… Par son passage sur l’univers DC, de la mini-série Black Orchid à son chef-d’oeuvre Arkham Asylum avec Grant Morrison au scénario autour de Batman et ses ennemis les plus intimes. Mais également quelques albums en auteur complet : Black Dog. Les rêves de Paul Nash, et Cages.

Dave McKean s’est aussi essayé à la bande dessinée érotique avec Celluloid. Un album muet, surréaliste et érotique qui explore les fantasmes et les désirs, un jeu autour de la sensation plus que de la pornographie. Très graphique, plein de collages, peintures et dessins, le dessinateur met en scène rêve & réalité, voyeurisme & scènes de sexes autour d’une jeune femme nue qui traverse accidentellement le mystérieux celluloid. Une mise en scène élaborée, entre figuration et symbolique qui offrent un autre point de vue sur la bande dessinée érotique. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Celluloid (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Arkham Asylum (one-shot)

Matt Fraction

Sex Criminals de M. Fraction et C. Zdarsky, Glénat

Il démarre aux côtés d’Ed Brubaker sur le personnage d’Iron Fist, puis passe sur les X-Men et fait un passage remarqué sur The Invincible Iron Man avec le dessinateur Salvador Larroca. Mais c’est avec son excellente reprise de Hawkeye -avec Annie Wu & David Aja au dessins- que Matt Fraction est devenu l’un des scénaristes incontournables de la scène comics actuelle. Dans cette série les auteurs ont réussi le pari de moderniser le personnage et d’en faire une série très intéressante à la fois graphiquement (les pages fourmillent d’idées et de trouvailles), mais aussi scénaristiquement avec la relation entre Clint et Kate, les deux Hawkeye. Plusieurs épisodes assez incroyables, dont un, vu à travers les yeux d’un chien.

En 2013, il se lance dans Sex criminals avec Chip Zdarsky, imaginant une série autour d’un couple qui découvre que le temps se fige lorsqu’ils jouissent, et qu’ils ne sont pas les seuls. Un couple de gentils gangsters qui commencent par essayer de mettre leur pouvoir au service du bien et qui va peu à peu déraper. Ici l’érotisme est plus lié au comique de situation et pour faire progresser l’intrigue mais les auteurs rivalisent d’ingéniosité et surtout le dessin de Chip Zdarsky et les couleurs de Becka Kinzie retiennent immédiatement l’attention. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Sex criminals (3 volumes)
📚 Pour son côté littéraire : Hawkeye (1 intégrale)

Alan Moore 

Filles perdues d’Alan Moore et Melinda Gebbie

Le nom d’Alan Moore vous dit forcément quelque chose, le créateur de Watchmen, V pour Vendetta ou de La ligue des gentlemen extraordinaires est l’un des scénaristes les plus connus et récompensés au monde. Si toute son oeuvre est traversée de questions liées à la sexualité, il s’est sérieusement penché sur la question à partir de 1991 en compagnie de Melinda Gebbie autour d’un énorme projet : Filles perdues.

Les auteurs racontent sur plus de 300 pages, toutes réalisées à la peinture, les souvenirs érotiques, fantasmes ou traumatismes de trois héroïnes de la littérature jeunesse anglo-saxonne devenues adultes. Alice (Alice au pays des merveilles), Dorothy (le Magicien d’Oz) et Wendy (Peter Pan) se retrouvent dans un luxueux hôtel autrichien à la veille de la première guerre mondiale et vont laisser court à la parole ou aux corps. Un album étonnant, fascinant, dérangeant dont les graphismes enchanteurs en font un livre unique en bande dessinée.  

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Filles perdues avec Melinda Gebbie (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Watchmen (one-shot)


👅 Les maitres du comics érotique ou pornographique

Harvey Kurtzman & Will Elder 

C'est La Jungle de Krutzman, Wombat

Dessinateur et rédacteur en chef qui a marqué l’histoire du médium auprès de ses pairs, Harvey Kurtzman est le grand animateur de MAD. Son influence est immense aux USA mais aussi en Europe, du magazine Pilote à Fluide Glacial. De Kurtzman, on peut lire en français un recueil qui contient quelques-unes de ses histoires les plus abouties graphiquement et scénaristiquement : C’est la jungle. Une lecture rafraîchissante, avec un ton et une voix qui reste très moderne ; une occasion de renouer avec l’un des instigateurs de la BD d’humour et underground.

Avec le dessinateur Will Elder, il va créer le personnage de Little Annie Fanny, une pin-up qui sera la bande dessinée phare du magazine Playboy pour une centaine de planches. Si la plupart des scénarios consistent à trouver une manière inédite pour déshabiller la jeune femme, les deux auteurs en profitent pour critiquer leurs contemporains et expérimenter à travers la narration et la mise en page. Le style d’Elder a fait école, son trait rond, pop et généreux a inspiré bon nombre de dessinateurs et ces planches érotico-humoristiques restent un incontournable du genre. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  C’est la jungle (recueil)
📚 Pour son côté littéraire : Little Annie Fanny (4 intégrales)

Stjepan Sejic

Sunstone de Stjepan Sejic

Le dessinateur croate Stjepan Sejic commence sa carrière sur Witchblade avec un style très plastique qui se remarque, il passe rapidement sur d’autres licences en adaptation comics comme Battlestar Galactica, Terminator ou Red Sonja. Il travaille pour Marvel sur X-Men, She-Hulk et les Inhumans mais ce sera chez DC qu’il revèle tout son potentiel sur des titres de la game Rebirth comme Suicide Squad et Aquaman avant de proposer son album le plus abouti et célébré, sa version d’Harley Quinn dans le Black label : Harleen. Un auteur suivi pour son dessin proche de la peinture numérique qui travaille ses personnages, textures et cadrages de manière très réaliste tout en gardant un côté un peu cartoon. 

En parallèle, il dessine depuis 2011 une série érotique autour du BDSM, Sunstone. Une histoire d’amour entre deux jeunes femmes Lisa et Allison qui découvrent ensemble les jeux de soumission et leur nouvelle sexualité qui se placent dans une veine entre érotisme et récit de vie. Il prolonge ces thématiques avec un autre couple Anne et Alan dans Sunstone – Mercy

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Sunstone (5 volumes + 1 HS)
📚 Pour son côté littéraire : Harleen (one-shot)

Wallace Wood

Cons de Fée de Wallace Wood, Revival

Wallace Wood fait parti de ses très grands auteurs américains, encore méconnus en France. Assistant de Will Eisner, encreur de Jack Kirby, dessinateur vedette chez EC Comics et pilier de MAD, il dessinera quelques épisodes de Daredevil ou des Avengers. Le Festival de la BD d’Angoulême lui a consacré une grande exposition l’an dernier et les éditions Komics Iniative ont entrepris de publier sa série Cannon, des strips mettant un scène un agent secret dans une série d’espionnage aux accents érotiques. 

S’il met en scène dans Sally Forth, les aventures exotiques de l’ingénue Sally, pin-up dévêtue au milieu de militaires et d’extra-terrestres lubriques, ce sera avec des parodies de bandes dessinées, regroupées en français sous le titre Cons de fée, qu’il s’amuse à mettre en scène des situations érotiques qui ont pour héros des versions altérées  Blanche neige, Tarzan ou Superman & Wonder Woman. Ce virtuose du dessin qui pouvait tout dessiner et imiter pas mal de ses confrères s’en donne à coeur joie dans ces parodies pornos. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Cons de fée (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Cannon (one-shot)


💄 Quelques curiosités 

Si l’on a évoqué Zap Comix plus haut et son cortège d’histoires rebelles, parfois pornos ou parfois juste provoc’, il faut dire un mot aussi sur Wimmen’s comix, le pendant féminin et fémininiste des comix. Des dizaines d’autrices qui ont créées des comics/comix engagés ou déjantés à l’initiative de Trina Robbins où la sexualité était très présente, mise en scène mais pas forcement sous un angle érotique. En plus de ces comix, Trina Robbins monta un autre magazine pornographique à destination d’un public féminin, Wet Satin, mais celui-ci ne fut jamais imprimé.

L’ouvrage est pour le moment épuisé mais La Martinière avait édité ce recueil de Tijuana Bibles préfacé par Art Spiegelman qui reprenait certaines de ces bandes dessinées clandestines qui étaient populaires dans l’entre-deux guerre.

X-Men : Jeunes Filles en Fuite, Panini

Des albums bons marchés, des parodies mettant en scène Mickey, Popeye ou les people de l’époque : Al Capone, Greta Garbo et Cary Grant ou Gandhi. Des bandes dessinées pornos ou érotiques, satiriques et parfois politiques qui représentent un jalon de l’histoire du comics, encore méconnu chez nous. 

Milo Manara + Chris Claremont + X-Men = Jeunes Filles en Fuite. Probablement le comics le plus étrange que vous pourrez lire ; la rencontre de deux grands auteurs, qui se retrouve pour un épisode spécial des X-Men mettant en scène les figures féminines de l’équipe Marvel Girl, Tornade, Psylocke, Malicia, Kitty Pride mais aussi Emma Frost dans un voyage loin des USA et des autres mutants. Un prétexte pour dessiner des héroïnes sexy, où l’histoire manque cruellement à l’appel mais qui remplit le contrat d’érotiser la licence phare de Marvel. Bon, c’est très mauvais au final, même si certaines planches sont belles et cela restera l’un des cross-overs artistiques les plus osés de l’histoire de la BD. 

Et la liste est encore longue, on ne pourra pas tous les citer ni tout décrypter dans ce dossier. Si vous êtes curieux, allez voir aussi les pin-up de Dean Yeagle, grand continuateur du travail de Harvey Kurtzman & Will Elder. Les fictions plus réalistes d’Ignacio Noé ou Erich von Götha.

N’hésitez pas à indiquer d’autres pistes de lectures dans les commentaires ! 


Illustration principale © Matt Fraction / Chip Zdarsky / Becka Kinzie /Image Comics / Glénat

alan-moore
arkham-asylum
art-spiegelman
autobigraphie
bande-dessinee
bd-erotique
cannon
celluloid
comics
cons-de-fee
dave-mckean
fantasme
filles-perdues
harleen
harvey-kurtzman
hawkeye
humours
jeunes-filles-en-fuite
little-annie-fanny
matt-fraction
mr-natural-2
pin-up
pornographie
public-averti
robert-crumb
sex-criminals
sexe
stjepan-sejic
sunstone
superhero
tijuana-bibles
wallace-wood
watchmen
will-elder
x
x-men
zap-comix
Article précédent
Article suivant

Commentaires

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Des Loups dans les Murs
Des Loups dans les Murs
 
15,50 € 
Disponible

Couverture de l'album Hawkeye
Hawkeye
 
36,95 € 
Disponible

Couverture de l'album Signal/bruit
Signal/bruit
 
17,00 € 
Non disponible

Couverture de l'album Mode o'day
Mode o'day
 
20,50 € 
Disponible

Couverture de l'album Mes Problèmes avec les Femmes
Mes Problèmes avec les Femmes
 
20,50 € 
Disponible

Couverture de l'album Cannon
Cannon
 
40,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...