Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Tout savoir sur...>Découvrir la BD érotique – ép. 1 : en bande dessinée
Partager cet article :
Illustration de l'article
Tout savoir sur...

Découvrir la BD érotique – ép. 1 : en bande dessinée

Publié le 16 octobre 2020 par Thomas Mourier
Poster le 1er commentaire

Les grands maîtres de la bande dessinée érotique, de Crepax à Manara en passant par Pichard ou Serpieri, mais aussi la relève d’Aude Picaut à Nine Antico ou la collection BD cul, découvrez les meilleurs albums érotiques ou pornographiques.

Pour ce dossier, j’avais envie de vous proposer des albums marquants, dont l’histoire, les thèmes ou le dessin comptent tout autant que leur capacité à nous enflammer. En somme de bons albums, indispensables pour votre culture graphique, qui ont la particularité d’être érotiques ou pornographiques. Sans oublier quelques grands classiques ou les illustrateurs incontournables. Vous l’avez deviné, une sélection réservée à un public averti. 

Pour les auteurs américains ou japonais, pour les albums d’histoires vraies ou d’humour érotique, revenez au sommaire thématique ici. 

Sommaire 📰
Les Auteurs incontournables 
Jordi Bernet
Guido Crepax
Jean-Claude Forest
Tanino Liberatore
Magnus  
Milo Manara
Georges Pichard
Paolo Serpieri
Alex Varenne
Martin Veyron
La nouvelle vague 
Nine Antico
Jimmy Beaulieu 
Aude Picault
Ugo Bienvenu
Bastien Vivès
Anouk Ricard
Olivier Texier

🍑 Les Auteurs incontournables 

Jordi Bernet

Bang Bang de Carlos Trillo & Jordi Bernet

Le dessinateur espagnol se fait remarquer avec des séries de science-fiction avant de d’attaquer la série Torpedo scénarisée par Enrique Sanchez Abuli. Une série qui va le suivre sur presque 20 ans, entre la série régulières et quelques histoires courtes. 

Avec le scénariste Carlos Trillo, Jordi Bernet lance Bang Bang une série qui garde tous les codes du polar noir de Torpedo mais avec une dose d’érotisme, voir de pornographie. La Cicca alias Bang Bang est une arnaqueuse de haut vol qui s’attaque à Al Capone avant de parcourir le monde. Les intrigues se succèdent et le trait de Jordi Bernet change au fil des aventures.

Il faut dire qu’en parallèle, les deux auteurs publient Claire de nuit, un pendant plus léger et humoristique où cette fois plus question de gangsters, de tribus sauvages ou de fantômes, mais d’une jeune prostituée, qui doit assumer son travail et son rôle de mère célibataire. Le style est plus cartoonesque et les intrigues alambiquées ont fait place aux gags.

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Bang Bang (6 volumes)
📚 Pour son côté littéraire : Torpedo avec Enrique Abuli (1 intégrales)

Valentina : Biographie d'un personnage de Guido Crepax, Actes Sud

Guido Crepax

Grand styliste, dessinateur attentif aux moindres détails derrière ce trait fin et élancé, Guido Crepax a influencé bon nombre de dessinateurs tout au long de sa carrière. Le grand maître italien de la bande dessinée érotique est célébré autant pour son oeuvre-fleuve Valentina que pour ces albums adaptés des plus grands chefs d’oeuvre de la littérature : Frankenstein – Dracula ou Dr Jekyll et Mr Hyde de Stevenson, Le Tour d’écrou d’H.James, Les Trois enquêtes du Chevalier Dupin d’E.A. Poe, Histoire de ma vie de Casanova. Mais ce sera surtout pour ses adaptations de la fine fleur du roman érotique qu’il sera reconnu à l’international, entre les textes fondateurs du Marquis de Sade, Justine ou les malheurs de la vertu, ou de Sacher-Masoch, La Vénus à la fourrure. Puis des autrices contemporaines, les best-sellers Emmanuelle d’Emmanuelle Arsan, et Histoire d’O de Pauline Réage, des adaptations inégalées qui confirment sa place au panthéon des plus grands dessinateurs du XXe siècle. 

À lire en priorité
😈 Pour son côté érotique :  Emmanuelle (one-shot), Histoire d’O (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : la saga Valentina (2 intégrales)

Jean-Claude Forest

Barbarella de Jean-Claude Forest

Avec Barbarella on part sur un érotisme plus léger que l’auteur précédent, pourtant Jean-Claude Forest fait figure de précurseur en 1962. Il représente avec Guy Peellaert (Pravda, la survireuse) et Nicolas Devil (la Saga de Xam) un courant nouveau vers une bande dessinée plus adulte, aux préoccupations esthétiques nouvelles et aux personnages féminins forts. 

S’il est vrai que l’érotisme est omniprésent dans l’album de Forest, et il choque à sa parution probablement autant pour ses scènes sans complexes et la représentation des corps que pour cette saga dont l’héroïne est une femme qui n’est soumise ni à un homme ni à un gouvernement, mais qui suit ses envies ou son instinct. Une nudité qui s’avère problématique qui obligera l’auteur à retoucher ses planches, redessinant des sous-vêtements à son héroïne pour passer la censure. Exploratrice farouche, Barbarella parcourt l’espace et tombe sur une planète inconnue pour laquelle elle luttera pour la libération de son peuple. 

Héritier des auteurs américains des années 40 à 60, de Sheena, reine de la jungle créée par Will Eisner & Jerry Iger ou Terry et les pirates et Male Cale de Milton Caniff (lire le dossier consacré). Le style de Forest s’inscrit dans la tradition des grands maîtres du noir & blanc Caniff, Raymond et Pratt. Le dessin généreux, le trait souple et élancé ou encore la profusion des lignes et des hachures au cœur de pages tantôt épurées tantôt chargées, une œuvre identifiable entre mille.

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Barbarella (intégrale)
📚 Pour son côté littéraire : La Jonque fantôme vue de l’orchestre (one-shot)

Tanino Liberatore

Les Onze Milles Verges de Tanino Liberatore, Drugstore

Auteur à la bibliographie peu fournie en bande dessinée, Tanino Liberatore a pourtant marqué les esprits avec sa première publication en 1981, RanXerox sur des scénarios de Stefano Tamburini et Alain Chabat. Cette série futuriste très trash et pornographique raconte les mésaventures de Ranx et Lubna, respectivement un androïde et une gamine de 12 ans qui sont à la fois partenaires de crimes et amants. Sexe, drogue et ultra-violence pour les quelques 180 pages de cette saga déjantée et unique en son genre. 

Depuis, il partage sa carrière entre illustrations de pochettes de disques (de Frank Zappa à Shaka Ponk) ou costumes pour le cinéma (il reçoit le César 2003 des meilleurs costumes pour Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre avec son complice Alain Chabat).

Côté bande dessinée, il réalise l’album Lucy, l’espoir entièrement à l’ordinateur au rendu très photoréaliste sur l’un des plus vieux ancêtres de l’humanité ou des portraits de femmes (Les Femmes) plus contemporains. Il illustre également certains textes des grands poètes français, des choix de poésies érotiques de Charles Baudelaire (Les Fleurs du Mal) à Guillaume Apollinaire (Les Onze Mille Verges)

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Les Fleurs du Mal (one-shot), Les Onze Mille Verges (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Lucy, l’espoir (one-shot)

Magnus  

Nécron de Magnus, Cornelius

En France, il est surtout connu pour ses oeuvres érotiques : Les 110 pilules, une adaptation d’un roman érotique chinois du 16e siècle, le Jin Ming Pei, où le dessinateur use de son style le plus réaliste pour mettre en scène les exploits de ces amants dopés aux pilules miracles, au milieu de décors somptueux. 

Connu en France pour ses oeuvres érotiques, Magnus est un auteur passionné par le roman noir et l’un des principaux contributeurs du genre fumetti neri, ces bandes dessinées proches du roman noir qui ont la particularité de mettre en avant des héros criminels. À la suite de Diabolik d’Angela & Luciana Giussani, Magnus crée plusieurs séries au long court dans le même esprit, Kriminal, Satanik ou encore Alan Ford. Une passion pour la bande dessinée d’aventure, petit format qu’il prolongera dans la grande fresque de l’Ouest Tex

Et la série Nécron, entre horeur, série B. et pornographie qui se joue de tous les codes, en mettant en scène ce monstre, créé pour être l’esclave sexuel de la terrible Doctoresse Frieda Boher, dans des aventures rocambolesques. 

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Nécron (7 volumes) 
📚 Pour son côté littéraire : Les 110 pilules (one-shot)

Milo Manara

Le Déclic de Milo Manara, Durgstore

Auteur emblématique de la bande dessinée érotique, son Déclic est l’album le plus cité dès qu’on aborde ce genre en France. Il reste à la fois son livre le plus vendu, mais également la meilleure vente du rayon depuis 30 ans. Même si entre nous, les albums du Déclic ne sont pas les histoires les plus intéressantes à lire de l’auteur, toute la bibliographie de ce maître du dessin érotique a marqué l’imaginaire de la bande dessinée avec ce scénario simple : une belle jeune femme, Claudia Cristiani, voit sa libido contrôlée par télécommande par un docteur lubrique. Le docteur voyeur renvoie au lecteur et la télécommande au dessinateur, donnant à voir la belle Claudia dans toutes les situations portées par le dessin admirable de l’auteur. 

Milo Manara avait démarré en publiant des planches mêlant aventure et érotisme léger dans le magazine (À suivre), avec des histoires regroupées sous le titre des Aventures de Giuseppe Bergman dès 1978 où son anti-héros loufoque suit un double d’Hugo Pratt et croise régulièrement des jeunes femmes avenantes. Une comédie burlesque, entre aventure et érotisme léger qui préfigure pas mal d’éléments au coeur du Déclic qu’il publie en 1983. S’en suivront plusieurs titres dans la même veine, du Parfum de l’invisible à Révolution mais également des reprises érotiques d’oeuvres littéraires qui deviennent pornos sous sa plume, de Gullivera à l’Âne d’or en passant par le Kâma Sûtra.

Il collaborera également avec des scénaristes de renoms du réalisateur Federico Fellini avec qui il publie Voyage à Tulum et Le Voyage de G. Mastorna ; à Alejandro Jodorowsky avec qui il réalise sa série la plus connue : Borgia. Mais surtout son ami et mentor Hugo Pratt qui écrit pour lui des scénarios solides, à la fois fresques sociales et récits historiques, dans une veine d’aventures politiques proche de son héros Corto mais dont le scénario laisse ici une place à l’érotisme : Un été Indien et El Gaucho

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Le Déclic (intégrale), le Kâma Sûtra (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Un été Indien (one-shot) et El Gaucho (one-shot) avec Hugo Pratt

Georges Pichard

Blanche Epiphanie de Georges Pichard, La Musardine

Dessinateur proche de Jean-Claude Forest et Jacques Lob —qui sera son scénariste fétiche tant dans les récits d’aventures que dans les albums érotiques. Ce sera avec Georges Wolinski qu’il attaque une première grande série aux accents pornographiques : Paulette en 1971. Une bande dessinée au découpage et aux graphismes audacieux, qui mettent en avant Paulette, une Madame Bovary qui va un peu déraper accompagnée de Joseph, un vieux cochon prisonnier d’un corps de pin-up et les deux évoluant dans une suite d’histoires courtes qui vont autant parler d’érotisme que de politique. 

Il enchaîne avec Blanche Épiphanie en 1972, scénarisé par Jacques Lob, une série érotique aux allures de conte moral qui raconte les malheurs de Blanche. Et le dessinateur va enchaîner ces deux séries si différentes pendant 15 ans, reliées entre elles par un incroyable dessin et un sens de la composition très novateur. Cases déformées, personnages sortant du cadre, gros plans contemplatifs, ces planches ont un air d’Art Nouveau peuplé de créatures sensuelles (et d’humour politique). 

Georges Pichard adapte de nombreux textes littéraires de Prosper Mérimée à Diderot mais aussi une version du Kama Sutra ou les Exploits d’un jeune Don Juan, de Guillaume Apollinaire. Sans oublier la sublime version de l’Odyssée : Ulysse sur un scénario de Lob, une version teintée de SF et d’érotisme qui reprend l’une des histoires les plus connues au monde. 

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Blanche Épiphanie (3 intégrales)
📚 Pour son côté littéraire : Ulysse  (one-shot)

Paolo Serpieri

La série Druuna de Paolo Serpieri, Glénat

Il commence sa carrière comme illustrateur d’histoires de la conquête de l’Ouest qu’il prolongera dans les collections Larousse où il illustrera également certains épisodes de Histoire du Far West ou Découvrir la Bible. Il collabore avec différents magazine et s’essaie à la science-fiction avec la nouvelle Maybe en 1982 et à l’érotisme (au Far West) dans des histoires courtes publiées dans le magazine Glamour. Son amour pour la conquête de l’ouest se retrouve dans une série d’histoires courtes publiées en france par Mosquito

Ce sera en 1985 avec l’album Morbus Gravis qu’il deviendra célèbre, lançant son héroïne Druuna. Érotisme, violence et science-fiction un peu brute au programme de ce premier opus qui sera suivi de 8 albums très différent mettant en scène la jeune femme dénudée ou son double Anima. Entre science-fiction, fantasy, aventure ou encore version Far West, les mondes traversés par Druuna donnent à voir l’étendue des talents de dessinateur et de coloriste de Serpieri.

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : La série Druuna (6 intégrales)
📚 Pour son côté littéraire : Chaman ou La Règle du Jeu (one-shots)

Alex Varenne

S’il démarre avec son frère Daniel Varenne, une grande saga de science-fiction : Ardeur, dans Charlie Mensuel ; ce sera dans des univers plus érotiques que son trait s’épanouira. En parallèle des six volumes d’Ardeur qui lui prendront presque 10 ans, il publie des histoires pour adultes dans L’Écho des savanes et avec elle, l’héroïne Erma Jaguar.

Toujours avec son frère, Alex Varenne continuera de dessiner de grandes fresques dans la revue (A suivre),en sortiront deux albums étouffants & intimes Angoisse et colèreou comme auteur seul avec Gully Traver.

Alex Varenne n’aura de cesse d’explorer ces univers matures, histoires courtes, peintures ou illustrations que l’on retrouve dans quelques beaux livres comme L’Art Erotique d’Alex Varenne ou le Goût des femmes

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Erma Jaguar (1 intégrale)
📚 Pour son côté littéraire : Ardeur avec Daniel Varenne (one-shot)

Martin Veyron

Blessure d'Amour Propre de Martin Veron, Dargaud

Auteur de bande dessinée et dessinateur de presse, Martin Veyron publie des bandes dessinées à l’humour coriace, acide et parfois érotique. Ses premières oeuvres à partir de 1977 Bernard Lermite et Edmond le cochon (dessiné par Jean-Marc Rochette) donnent bien le ton d’une bande dessinée pleine d’esprit et de malice.

Ce sera avec L’Amour propre, en 1982, qu’il connaîtra un grand succès au point d’adapter son album à l’écran dans un long métrage. Cette quête du point G, dans une comédie libidineuse fera le succès de l’auteur désormais « spécialiste du cul » et qui marquera sa carrière au point d’éclipser le reste (ou presque). Il raconte cette période et prolonge ce livre dans Blessure d’amour propre, où son alter ego plus âgé se lance à nouveau dans la même quête revenant sur cet album mythique. 

Sacré Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2001, auteurs de romans et de plusieurs albums, il a signé une adaptation libre d’une nouvelle de Léon Tolstoï Ce qu’il faut de terre à l’homme en 2015. Un album touchant sur les thématiques de la fraternité, de la cupidité et de la domination sociale porté par un dessin très maîtrisé et une narration impeccable. Un conte hors du temps, une histoire de famille au milieu des champs et des paysages russes qui rappelle étrangement notre époque.

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : L’Amour propre et Blessure d’amour propre (one-shots)
📚 Pour son côté littéraire : Ce qu’il faut de terre à l’homme (one-shot)


 🍆 La nouvelle vague 

Nine Antico

Coney Island Baby de Nine Antico, L'association

En 2010, Nine Antico sort deux albums mettant en scène des jeunes femmes et leur rapport à la sexualité. Ce sera d’abord Coney Island Baby autour des figures américaines de Betty Page et Linda Lovelace. Un album qui retrace une partie de leurs vies autour de Hugh Hefner, son journal Playboy et l’éveil sexuel des années 50-70 aux USA. Dans  le même temps, elle publie Girls Don’t Cry, une compilation d’histoires courtes, parfois trash ou mélancoliques, qui met en scène des tranches de vie, histoires d’amour et de sexe vécu par des ados citadines. 

Si le titre  Coney Island Baby est emprunté à une chanson de Lou Reed, son amour pour la musique transparaît dans les 2 albums d’Autel California : Face A- Treat me nice et  Face B- Blue Moon (références au King). Elle prolonge le travail d’immersion entamé dans Coney Island Baby à travers le personnage d’une jeune groupe qui va vivre le rêve californien, en pleine frénésie artistique, entre espoirs et désillusions. Elle signe également un album de la collection BD Cul (voir plus bas notre sélection) I love Alice, mettant en scène des histoires coquines dans un lycée. Plus récemment, elle s’est associée au dessinateur Grégoire Carlé pour le très beau Il était deux fois Arthur, une histoire croisée de deux boxeurs sur fond de luttes physiques & politiques. 

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Coney Island Baby (one-shot)
📚 Pour son côté littéraire : Autel California (2 volumes)

Jimmy Beaulieu 

Le Temps des Siestes de Jimmy Beaulieu

Auteur, éditeur, mais aussi animateur d’ateliers de bande dessinée, Jimmy Beaulieu a une bibliographie bien fournie, entre courts albums intimistes et récits érotiques. Avec un style proche du carnet de croquis, qui brouille les pistes entre fiction et réalité, il nous entraîne dans son univers qui oscille entre l’autobiographie et l’autofiction. De ses récits à la 1ère personne de Quelques pelures à Les Aventures, il livre son quotidien, ses réflexions sur le médium ou sa vie amoureuse. Un dernier sujet qu’il prolonge dans des fictions érotiques, en particulier avec une trilogie informelle Comédie sentimentale pornographique, À la Faveur de la Nuit et Le Temps des Siestes. Week-end amoureux et érotique entre vieux amis, rêveries fantasmées ou portraits de femmes, il laisse libre cours à ses fantasmes et à ses crayons. 

À lire en priorité 
😈 Pour son côté érotique : Comédie sentimentale pornographique, À la Faveur de la Nuit et Le Temps des Siestes  (3 one-shots)
📚 Pour son côté littéraire : Les Aventures (one-shot)


La collection BD cul, un cas à part

Lancée par Cizo et Frédéric Felder au sein des éditions Les Requins Marteaux en 2010,  cette collection propose des récits érotiques réalisés par quelques-uns des auteurs les plus en vue du moment. Des histoires pornographiques ou presque, entre humour et questionnements métaphysiques, avec pour chaque titre une ambiance graphique qui retranscrit le style de son auteur. Une série de petits formats, inspirée des albums érotiques d’Elvifrance qui sont à chaque fois une belle découverte, mettant en lumière une facette nouvelle des auteurs qui se prêtent au jeu.

Comtesse d'Aude Picault, BD CUL

1ère sortie, 1er succès avec Comtesse d’Aude Picault. Un album tout en subtilité, et en costumes, qui dévoile l’initiation sexuelle d’une Comtesse qui ne compte pas rester prisonnière d’un mariage malheureux. Portée par son style de dessin très léché & aérien,  l’autrice a réalisé un autre album dans la collection : Déesse, une plongée dans les grands mythes et la Genèse de la Bible avec la réhabilitation de Lilith, première femme avant Eve qui ne voulut pas se soumettre à Adam.

Dernier arrivé, autre grande réussite : B.0 comme un Dieu d’Ugo Bienvenu qui combine la pornographie au récit philosophique à travers les aventures du dernier robot sexuel de l’univers. Avec un dessin et des thématiques fortes qui prolongent le très acclamé Préférence Système, il est peut-être l’album de la collection le plus grand public. 

B.O. Comme Un Dieu d'Ugo Bienvenu, BD Cul
B.O. Comme Un Dieu d’Ugo Bienvenu, BD Cul

Parmi les pépites de la collection si vous voulez d’autres bons conseils, citons également les provocateurs Les Melons de la colère et La Décharge mentale de Bastien Vivès ; les très drôles & indescriptibles Planplan Culcul d’Anouk Ricard et Bite Fighter d’Olivier Texier ; les très absurdes La Bibite à Bon Dieu de Guillaume Bouzard. 

Et la liste est encore longue, on ne pourra pas tous les citer ni tout décrypter dans ce dossier. Si vous êtes curieux, allez voir aussi la série Messalina de Jean-Yves Mitton, les livres de Roberto Baldazzini, ceux d’Alex Varenne, de Bruce Morgan, de Xavier Duvet. Les plus récents Madame désire ? de Grégory Mardon, Le peuple des brumes de Katia Even ou Gisèle et Béatrice de Benoît Feroumont. Et les introuvables Little Ego de Vittorio Giardino, le Love Blog d’Obion & Gally.

N’hésitez pas à indiquer d’autres pistes de lectures dans les commentaires ! 


Illustration principale © Guido Crepax

a-la-faveur-de-la-nuit
album
amour-propre
androide
anouk-ricard
aude-picault
autel-california
bande-dessinee
barbarella
bastien-vives
bd
bd-erotique
bd-cul
bd-x
belle-epiphanie
chaman
collection-bd-cul
comedie-sentimentale
comtesse
coney-island-baby
cowboy
criminel
dossier
druuna
el-gaucho
emmanuelle
far-west
georges-pichard
guido-crepax
jean-claude-forest
jimmy-beaulieu
kama-sutra
la-jonque-fantome-vue-de-lorchestre
la-regle-du-jeu
le-declic
le-temps-des-siestes
les-110-pillules
les-aventures
les-fleurs-du-mal
les-onze-mille-verges
magnus
martin-veyron
milo-manara
necron
nine-antico
olivier-texier
paolo-serpieri
pornographie
public-averti
sexe
tanino-liberatore
tranche-de-vie
ugo-bienvenu
ulysse
un-ete-indien
valentina
x
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Terry et les Pirates
Terry et les Pirates
Tome 1 
46,70 € 
Disponible

Couverture de l'album Biographie d'un personnage
Biographie d'un personnage
Tome 1 
18,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Les Femmes
Les Femmes
 
30,00 € 
Disponible

Couverture de l'album Le Voyage de G. Mastorna Dit Fernet
Le Voyage de G. Mastorna Dit Fernet
 
20,95 € 
Non disponible

Couverture de l'album Il Etait 2 Fois Arthur
Il Etait 2 Fois Arthur
 
28,95 € 
Disponible

Couverture de l'album La Règle du Jeu
La Règle du Jeu
 
14,00 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...