Merci à tous 🙏🏻 pour la campagne Ulule de Moon Deer --> Voir le projet
Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Notre œil sur les sorties>Bitter Root tome 2 : aux racines de la haine
Partager cet article :
Illustration de l'article
Notre œil sur les sorties

Bitter Root tome 2 : aux racines de la haine

Publié le 16 avril 2021 par Jaime Bonkowski De Passos
Poster le 1er commentaire

Bitter Root revient, et c’est toujours aussi bien ! La série explosive entre Ghostbuster et Black Panther continue sur sa très bonne lancée pour notre plus grand plaisir.

L’année dernière déjà, nous vous parlions de Bitter Root comme d’une sortie comics de tout premier plan à découvrir au plus vite. En avril de cette année, le tome 2 de la série est publié, et il ne nous fait pas démentir : la série est toujours aussi moderne, stylée et rafraîchissante.

© Bitter Root tome 2 / Brown, Walker & Greene / Hi-Comics

Quelques mots pour poser le contexte : la série se passe en 1924 et raconte les aventures de la famille Sangerye, chasseurs de démons de génération en génération opérant à Harlem. Dans le climat racial de l’époque plus que tendu, ils luttent contre les Jinoos, des démons capables de prendre possession des hommes lorsque leur haine les submerge. Et des hommes haineux à New York en 1924, il y en a pléthore…

À la fin du premier tome, les Sangerye étaient confrontés à la plus grande menace de leur histoire : une invasion de monstres différents des Jinoos, encore plus puissants et venus d’une autre dimension. Aspiré dans un portail au cours du combat, Cullen, le plus « faible » combattant de la famille, se retrouve isolé dans la dimension d’origine des monstres et doit par tous les moyens trouver comment rentrer pour prévenir la Terre d’un immense danger… Pendant ce temps à New York, le reste de sa famille se fait petit à petit dépasser par l’ampleur de la menace…

Même recette, même succès

Les relents de Ghostbusters à la sauce steampunk qui nous avaient tant convaincus dans l’introduction de la série sont bien là dans ce second tome, de même que le sous-texte terriblement pertinent. Les auteurs ont toujours l’intelligence de garder au premier plan le divertissement tout en gardant d’une manière beaucoup plus implicite le propos politique qui tend le récit.

On reste tout de même face à une bande dessinée engagée qui prend à bras-le-corps la problématique de la représentation des minorités ethniques dans l’industrie du comics en nous présentant une galerie de héros et de personnage issus d’une grande variété d’horizons. Le titre met également en scène sans fard une allégorie du racisme qui gangrène toujours l’Amérique. Les Jinoos puisent en effet leurs pouvoirs dans la haine que les hommes se vouent et Adro, le mystérieux grand méchant, se nourrit des souffrances engendrées par la haine. Le cercle vicieux de la violence et de la haine est ainsi matériellement représenté : sacré tour de force.

Comme nous l’avons dit plus haut, ces thématiques centrales n’atténuent pas le moins du monde le côté divertissant et du titre : l’intrigue est super bien ficelée, les enjeux complexes mais cohérents, les personnages sont hyper cool et attachants. On a rarement un comics aussi réussi et engagé.

Et ils sont portés par un trait ultra-efficace, déjà remarquable dans le premier tome mais qui est encore plus acéré ici. Très coloré, dynamique, explosif dans les séquences d’action : en un mot, splendide. Les illustrations sont particulièrement efficaces dans le travail des ambiances : des accents lovecraftiens se mêlent à quelques pointes rappelant Mignola pour créer des décors à mi-chemin entre l’urbain et le vaudou. Enfin, les qualités graphiques sont mises au service d’une direction artistique aux petits oignons : on aime tout particulièrement les designs des monstres et des équipements des héros qui regorgent de détails pour créer un ensemble bien badass.

Bitter Root continue sur sa très bonne lancée et s’impose comme une grande série de comics, bien décalée des canons du genre mais diablement réussie. Le dosage entre le propos politique et le divertissement est parfait, les dessins sont excellents, l’intrigue est prenante : que demander de plus ?

Bitter Root tome 2 par Brown, Walker & Greene, Hi-Comics, traduit par Basile Béguerie


Illustration principale : © Bitter Root tome 2 / Brown, Walker & Greene / Hi-Comics

© Bitter Root tome 2 / Brown, Walker & Greene / Hi-Comics
© Bitter Root tome 2 / Brown, Walker & Greene / Hi-Comics
© Bitter Root tome 2 / Brown, Walker & Greene / Hi-Comics
bitter-root
chuck-brown
comics
david-walker
hicomics
sanford-greene
Article précédent
Article suivant

Commentaires

...Chargement En Cours...

Nous vous en avons parlé dans cet article:
Couverture de l'album Rage et Redemption
Rage et Redemption
Tome 2 
17,90 € 
Disponible

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...