Rechercher un album, une série, un auteur...
ex: Astérix, Dragon Ball, The Walking Dead, Riad Sattouf...
Accueil>Paper>Les incontournables>Asadora, héroïne d’hier et d’aujourd’hui
Partager cet article :
Illustration de l'article
Les incontournables

Asadora, héroïne d’hier et d’aujourd’hui

Publié le 14 août 2020 par Rémi I.

Depuis début 2020, Asadora !, la toute dernière série de Naoki Urasawa, est dans les rayonnages de vos librairies préférées… et elle est déjà passionnante !

Depuis la parution de Monster en France, les nouvelles séries de Naoki Urasawa ne mettent pas très longtemps à arriver chez nous. Sa dernière en date, Asadora !, a même commencé seulement 10 mois après la parution de son premier tome au Japon ! Il faut dire qu’en plus d’avoir ouvert de nouveaux horizons éditoriaux sur le sol français, l’auteur a su conquérir les lecteurs occidentaux et devenir un des auteurs incontournables de la bande dessinée.

Une histoire recentrée sur le Japon

Après des blockbusters internationaux aux intrigues tentaculaires, Naoki Urasawa inscrit Asadora ! sur le territoire japonais. Jusque dans son titre emprunté à celui d’une plage horaire télévisuelle culte au Japon durant laquelle sont diffusés des dramas familiaux centrés sur la vie de femmes qui se battent pour réaliser leurs rêves : « Asadora » (littéralement « feuilleton du matin »). En appelant son héroïne Asa, le mangaka détourne ce nom et propose ainsi son « Asadora », son « feuilleton d’Asa », celui d’une petite fille qui se démène pour les autres.

Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

« Cette histoire s’étale de l’après-guerre jusqu’à nos jours… C’est le récit d’une jeune femme mignonne et courageuse… »

Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

En 2020, la terreur envahit Tokyo. La capitale devait accueillir les Jeux olympiques d’été, mais elle est à présent en flamme et envahi par des Kaijū (créatures géantes imaginaires, dont la plus connue est Godzilla). Flash-back : retour en 1959 à Nagoya. On découvre Asa, une petite fille de 7 ans issue d’une famille nombreuse partie chercher un médecin pour aider sa mère sur le point d’accoucher… Sur le chemin du retour, elle est surprise par le typhon Isewan, l’un des plus meurtriers et dévastateurs de toute l’Histoire du Japon. Elle s’en sort saine et sauve, mais la région est dévastée. Dès lors, Asa commence un combat de longue haleine pour aider ses concitoyens et retrouver les siens.

Une fresque à la touche Urasawa

Naoki Urasawa l’a déjà prouvé à de nombreuses reprises, il sait en mettre plein les yeux, a une narration millimétrée, sait jouer avec le découpage en chapitres et les cliffhangers. Avec son rythme énergique et son procédé d’écriture à la pâte immédiatement reconnaissable, Asadora ! ne fait pas exception. Hyper prenante, cette fresque humaine joue avec tout ce que l’auteur adore manipuler avec avidité : le mystère, le temps, les lieux et les faits historiques. On retrouve également l’attachement tout particulier du mangaka pour les héroïnes fortes et altruistes, les personnages enfantins ou âgés, mais également la musique et les héros du quotidien. Impossible de s’y tromper, on est bien dans une série Urasawa pur jus !

Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Une série peaufinée en solo

Après une infidélité à l’éditeur Shogakukan pour publier Billy Bat chez Kodansha dans le magazine Morning, Naoki Urasawa est de retour dans le Big Comic Spirits dans lequel avait déjà été prépubliés 20th Century Boys et Happy !. Par contre, comme c’est le cas depuis Mujirushi – Le signe des rêves, il n’écrit plus avec son comparse Takashi Nagasaki (Inspecteur Kurokôchi, King of Eden…), qui fut d’abord éditeur, puis co-créateur de ses plus gros succès. Cela faisait 20 ans qu’il ne s’était plus lancé dans une série sans lui !

Alors que Naoki Urasawa était habitué à publier de manière hebdomadaire et même à cumuler l’écriture de plusieurs séries en parallèle, il a fortement calmé le jeu depuis la dernière partie de Billy Bat. Pour Asadora !, il prend son temps et plaisir à dessiner plus qu’à l’accoutumée, notamment des décors qui étaient jusque-là souvent laissés à ses assistants… Ce qui explique son rythme plus lent et la sortie de seulement 2 tomes par an.

Mais ne vous en faites pas, les prochaines années seront tout de même bien fournies en œuvres du mangaka. En effet, Atchoum !, son dernier recueil de nouvelles et le très attendue premier tome de la série Yawara ! paraîtront simultanément le 18 septembre 2020… et 20th Century Boys reviendra dans les bacs avec une édition deluxe grand format contenant les pages couleurs de prépublication et des illustrations de couverture inédites dès le mois d’octobre !


Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO
Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO
Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO
Asadora ! de Naoki Urasawa, Kana
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Illustrations : © 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

action
asadora
aventures
bd
famille
fantastique
fin-du-monde
histoires
japon
jeux-olympiques
kana
mangas
naoki-urasawa
remi-i-2
typhon
Article précédent
Article suivant

Commentaires

Nous avons sélectionné d'autres articles qui pourraient vous intéresser...